Chemin de transverse 2 : Mars

Les chemins de transverse sont de retour pour un voyage vers la planète Mars, un voyage destiné à nous faire mieux connaitre notre planète voisine au travers de plusieurs œuvres. Le but de cet article est de mettre en relation des œuvres appartenant à des catégories différentes (d’où le côté transversal): romans, jeux, séries, films….Et ceci dans le but de faire découvrir des séries ou des jeux à ceux qui ont aimé un roman et inversement et ainsi de prolonger une lecture. Bien entendu, cela ne se veut jamais exhaustif et tous commentaires de votre part pour donner des idées sont les bienvenus.

Le roman qui sert de point de départ est Sur Mars  d’Arnauld Pontier paru chez Les éditions 1115. Sur Mars est une novella d’une centaine de pages. Dans cette édition, on trouve en plus de la novella des données sur la planète rouge et des images de la planète. Le livre est pensé dans l’esprit d’un carnet de voyages vers Mars. Il est écrit à la première personne comme un journal de bord tenu par un des membres de la première mission humaine à débarquer sur Mars en 2025. L’équipe qui se rend sur Mars est composée de 6 personnes. Elle a pour mission d’essayer de mieux comprendre Mars et d’établir la future base pour les missions suivantes.

dav

• Coté jeux:

Le jeu qui a servi pour la photo est Terraforming Mars. Le jeu date de 2017. Il est signé Jacob Fryxelius, pour des parties de 2 à 5 joueurs. Le jeu est aussi jouable en solo, sorte de contre la montre pour terraformer mars avec le plus gros score en un nombre de tour donnés. Le jeu a été de nombreuses fois primé: As d’or Expert 2018, Deutscher SpielePreis 2017. Il fait partie de la catégorie des gros jeux avec une durée de partie de 2 à 3 heures. Le jeu propose de terraformer une planète sans vie, aux conditions particulièrement inhospitalières pour la vie telle qu’on la connait sur Terre. Il dispose d’un background solide, l’auteur citant comme inspiration la trilogie martienne de Kim Stanley Robinson: Mars la rouge / la verte / la bleue. Le jeu se situe au début du 24 ème siècle, la terre surpeuplée voit ses ressources diminuer drastiquement. La solution vient de notre planète voisine et le Gouvernement Mondial sur Terre décide de coloniser Mars. Pour cela, le gouvernement choisit de puissantes corporations pour initier la terraformation de la planète qui aura 3 objectifs principaux :

  • augmenter la température à un niveau suffisant pour l’homme
  • augmenter le niveau d’oxygène
  • créer un nombre d’océans suffisants

Les joueurs incarnent une de ces corporations et ont ainsi un objectif commun qui est de réaliser les 3 objectifs précédents. Mais ces corporations sont en compétition pour les points de victoire (le capitalisme est partout!). Les points de victoire récompensent les efforts  engagés pour la terraformation, mais aussi pour l’avancement des infrastructures humaines au sein du système solaire. La collaboration n’est pas possible et la compétition est rude. La terraformation est bien rendue dans le jeu, on sent un véritable travail sur les procédés qu’il est possible d’utiliser. Au niveau stratégique, le jeu est très intéressant et prenant. On peut obtenir des points à différents niveaux. Il est autant important d’œuvrer pour la terraformation que pour la construction de cités et de forêt sur la planète. Le jeu est complexe mais vraiment très bien fait et intéressant, de plus sa thématique est vraiment bien rendue et prise en compte dans le système de règles. Le matériel est sympathique aussi, bien que les plateaux joueurs soient un peu light. On aime beaucoup ce jeu à la maison et il plait beaucoup aussi quand on y initie d’autres joueurs.

À noter que plusieurs extensions sont sorties, permettant de varier la carte de mars, de coloniser aussi Vénus, d’utiliser les colonies et satellites proches… de quoi renouveler les parties ou d’approfondir certains aspects du jeu.

• Coté Série:

La série américaine Mars diffusée sur National Geographic Channel et également en streaming reprend les mêmes thèmes que le roman d’Arnauld Pontier. La série a été créée par Ben Young Mason et Justin Wilkes. La réalisation est signée Ron Howard. Il y a deux saisons et 12 épisodes de 45 minutes. L’originalité de la série vient du fait qu’elle mélange de véritables interviews et une histoire de fictions. Elle suit une équipe de 6 astronautes qui atterrit sur Mars en 2033. Les reportages concernent des scientifiques et ingénieurs. Ils ont été réalisés en 2016, on peut notamment y voir Elon Musk et Andy Weir. Le but de la mission est d’étudier la planète rouge, d’y établir une base puis une colonie permanente. Le mélange entre interview et fiction surprend un peu au début et puis finalement on s’y fait facilement. D’autant plus que les interviews sont très intéressantes et enrichissantes. Elles permettent de faire le point sur la conquête spatiale et tout ce qui s’est passé depuis le jour où l’homme a posé le pied sur la lune.

Marssérie

• Coté film:

La planète Mars se retrouve dans pas mal de films où les martiens prenaient différents aspects. Mais les films parlant de voyage sur Mars en vue d’y établir une base sont plus rares. Il y a le célèbre Seul sur Mars réalisé par Ridley Scott et sorti en 2015. Il est basé sur le roman The Martian d’Andy Weir. Le roman a été édité par les éditions Bragelonne en 2014. Le roman vise à un important réalisme dans son récit. Il en effet proche des scénarios envisagés pour une mission habitée vers Mars. La description de la planète reflète bien les connaissances actuelles que nous en avons. Andy Weir reconnait avoir glissé quelques erreurs volontaires pour augmenter la tension dramatique du récit. L’histoire est celle d’un astronaute qui est laissé pour mort par ses coéquipiers lors d’une expédition sur Mars. Une tempête a obligé ses coéquipiers à décoller en urgence le laissant seul sur Mars. Il n’a pas de moyen de repartir. Les secours sont très loin et il va devoir trouver le moyen de survivre sur une planète hostile. Le film est plaisant à voir, il reste un film à grand spectacle, avec beaucoup d’effets spéciaux. Mais voir Matt Damon planter des patates sur Mars vaut le détour.

Seul-sur-Mars-3-raisons-de-sauver-Matt-Damon-!

Cette chronique fait partie du challenge Summer Star Wars – Solo
ssw-solo

 

Publicités

5 commentaires sur “Chemin de transverse 2 : Mars

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :