L’ours et le rossignol- Katherine Arden

loursetlerossignol

L’Ours et le Rossignol est le premier roman de Katherine Arden ainsi que le premier tome d’une trilogie The Winternight Trilogy. Néanmoins, ce tome se suffit à lui-même et peut être lu sans trépigner pour attendre la suite. Le second tome s’intitulant The Girl in the Tower est paru début janvier 2018 aux USA, tandis que le troisième The Winter of the Witch, vient de sortir au début de l’année. Le roman se déroule en Russie et est inspiré par le folklore slave.

Ce roman a plusieurs atouts pour séduire, le premier d’entre eux étant son cadre qu’on ne rencontre pas souvent en imaginaire: celui de la Russie au XIV ème siècle. Une Russie glaciale et marquée par les contes donne un cadre et une ambiance particulière à ce roman. On perçoit très bien la dureté du climat, le froid omniprésent et les difficultés de la vie dans les régions isolées du Nord de la Russie, appelée la Rus’ à l’époque du récit. Le récit se déroule surtout dans un village du nord, Lesnaïa Zemlia mais nous fait aussi découvrir Moscou, la ville où vit le grand-prince, Ivan Ivanovitch. Piotr est le boyard de Lesnaïa Zemlia, il est veuf avec 5 enfants et désire se remarier des années après le décès de sa femme, Marina, qui était la demi-sœur d’Ivan Ivanovitch. Piotr va ainsi épouser la fille ainée d’Ivan, Anna Ivanovna qui désirait aller au couvent. Le mariage commence sous de mauvais auspices, et cela s’amplifie après la rencontre avec Vassia, la plus jeune des filles de Piotr. En effet, Vassia n’est pas une jeune fille comme les autres, elle voit des choses que les autres ne voient pas, et semble avoir une relation privilégiée avec la nature.

Vassia est au centre du roman, on la suit depuis son enfance. Même si elle est jeune, c’est un personnage très intéressant et le roman n’a pas du tout de connotation young adult. Le roman se situant au moyen-âge, les femmes se mariaient très jeune et l’âge n’avait pas vraiment les mêmes valeurs que maintenant. Vassia est une héroïne attachante, forte, libre, attachée aux croyances anciennes et à sa famille. Elle est différente des autres sur plusieurs points: son comportement, son apparence, sa capacité à voir les créatures invisibles. Elle fascine et fait peur à la fois. Ce n’est pas le seul personnage captivant du roman. Son père Piotr offre une figure paternelle noble et proche des siens. Aliocha, le frère le plus proche de Vassia, est courageux et protecteur pour sa jeune sœur. Le personnage du prêtre Konstantin est intéressant pour montrer l’impact que peut avoir la religion sur les foules.

Un des aspects fondamentaux du roman est le lien avec le folklore slave. Les légendes russes permettent au récit de parler de nombreuses créatures fantastiques comme la roussalka qui doit avoir les cheveux sans cesse trempés pour vivre, ou encore le domovoï protégeant le foyer si on lui donne des offrandes. Toutes ces créatures prennent vie dans le décor majestueux de la forêt hivernale qui peut abriter des entités bien plus dangereuses comme le démon du gel et son frère maudit, Medved, le fameux ours du titre.

Toutes ses légendes sont très bien intégrées au récit et apportent un élément que j’ai trouvé vraiment passionnant dans le roman: la confrontation entre deux mondes, celui des croyances populaires et celui du christianisme. Chaque monde est représenté par un personnage: Vassia pour le respect des coutumes face au prêtre Konstantin déstabilisé par un monde inconnu. Dans les traditions païennes, il fallait honorer et respecter des créatures liées à la nature, être en harmonie avec elles et avec la nature qui environnait. Ces êtres n’étaient ni mauvais, ni forcément bons, mais apportaient protection contre offrandes. Le christianisme a changé radicalement la vision de ces créatures en en faisant des démons malfaisants, et en imposant un monde fondé sur la peur, le châtiment. L’harmonie avec la nature et les coutumes est ainsi détruit pour mieux imposer de nouvelles croyances. La confrontation entre les deux mondes au travers de ses personnages est pour moi le point le plus intéressant du roman et il donne lieu à des scènes poignantes.

L’Ours et le Rossignol est donc un roman possédant de nombreuses qualités: des personnages travaillés, une atmosphère ensorcelante et des thématiques passionnantes. Le folklore russe apporte un plus indéniable au récit, faisant découvrir des créatures fascinantes et amenant une terreur dans certains passages. La confrontation entre le monde des croyances populaires et celui de la religion est au centre de ce roman envoûtant et passionnant. 

Autres avis: Elbakin, Lutin 82Uranie, Just a word

oursrossignolAutrice : Katherine Arden

Éditions Denoël, Collection Lunes D’encre

Parution :17/01/2019

Traduction par Jacques Collin

Couverture par Aurélien Police

Au plus froid de l’hiver, Vassia adore par-dessus tout écouter, avec ses frères et sa sœur, les contes de Dounia, la vieille servante.
Et plus particulièrement celui de Gel, ou Morozko, le démon aux yeux bleus, le roi de l’hiver. Mais, pour Vassia, ces histoires sont bien plus que cela. En effet, elle est la seule de la fratrie à voir les esprits protecteurs de la maison, à entendre l’appel insistant des sombres forces nichées au plus profond de la forêt.
Ce qui n’est pas du goût de la nouvelle femme de son père, dévote acharnée, bien décidée à éradiquer de son foyer les superstitions ancestrales.

23 commentaires sur “L’ours et le rossignol- Katherine Arden

Ajouter un commentaire

  1. C’est vrai que la couverture est tip-top et transmet fidèlement l’ambiance du roman. Pour le contenu tu sais parfaitement ce que j’en pense, et je ne peux donc que dire bravo pour ta belle chronique qui va concourir – j’espère – à faire découvrir ce petit morceau de Russie.

    Aimé par 1 personne

  2. Bien, les blogueurs de la toile semblent tous assez d’accord sur la qualité de ce texte. Bon je serai un peu moins déstabilisé par le côté du folklore russe pour avoir déjà lu Nadejda d’Olivier Boile (et parce que j’ai des origines rusess donc ça aide un peu). Merci pour cette chronique qui donne envie.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :