La cinquième saison-N.K.Jemisin

La-cinquieme-saison

En chroniquant ce roman, j’ai un peu l’impression d’arriver après la cavalerie, tant ce roman a fait l’objet de nombreuses lectures au sein de la blogosphère. Mais tant pis! Il faut dire que cette trilogie des Livres de la terre fracturée de N. K. Jemisin  est assez spéciale car elle a obtenu 3 années de suite le prix Hugo du meilleur roman en 2016, 2017 et 2018. Le premier tome de la série s’intitule La cinquième saison et a également obtenu le prix Planète SF des Blogueurs 2018.

La Cinquième Saison est un roman mêlant science-fiction, fantasy et post-apocalyptique. Ce qui donne un mélange détonnant et qui fonctionne très bien. Le monde sur lequel se situe le récit possède une très grand continent appelé le Fixe. Cette terre est loin d’être calme et stable. La vie y est régie par des cataclysmes importants et ses habitants subissent des tremblements de terre répétitifs. Les mouvements géologiques de la terre entrainent des catastrophes et les hommes doivent s’adapter pour survivre. La « cinquième saison » représente un terrible changement climatique et les catastrophes pour l’environnement qui l’accompagnent.

Pour arriver à vivre dans ce monde au mieux, l’empire dirigeant a recours à des personnes dotées d’un pouvoir particulier: celui de ressentir et de contrôler l’énergie terrestre. Les orogènes apparaissent un peu comme des magiciens, mais si on a besoin d’eux, on les craint également au point de les considérer comme monstrueux. Les orogènes qui ne travaillent pas au sein de l’empire sont ainsi obligés de se cacher et de mentir pour essayer de vivre normalement. N. K. Jemisin propose ainsi un univers original, très bien développé, cohérent, captivant et mystérieux. En effet, de nombreux mystères subsistent avec notamment des créatures énigmatiques.

Le récit va suivre trois destins de femmes, personnages forts et attachants, que l’on suit alternativement selon les chapitres. La narration est différente selon les personnages. J’ai eu du mal au début avec la narration au « vous » pour le personnage d’Essun, mais on s’y fait et on la comprend à la fin. Parmi ces 3 femmes, il y a Essun dont le fils a été violemment tué par son mari et qui s’est enfuit avec leur fille. Cette tragédie concorde avec le début d’une nouvelle cinquième saison. Essun part à la recherche de sa fille dans un monde ravagé et dangereux. Les deux autres personnages principaux permettent de découvrir une autre facette du monde: le Fulcrum, endroit où sont formés les orogènes utilisés par l’empire. Damaya est amenée alors qu’elle n’est qu’une enfant dans ce centre et prend conscience du rôle joué par les Gardiens chargés de surveiller les orogènes et de les punir si besoin. Syénite est une apprentie de ce centre également mais à un stade beaucoup plus élevé. Elle va voir son destin lié à son maître Albâtre, au statut très particulier au sein du Fulcrum du fait de ses énormes capacités magiques. Ces personnages sont un des points forts du roman, ce sont des héroïnes à la fois humaines en qui on peut s’identifier, et charismatiques. Elles sont amenées à évoluer dans un monde qui les rejette et ou il est difficile de trouver sa place.

Le roman aborde de nombreux thèmes dans un monde qui apparait comme inhumain, où les gens sont au service d’un Empire, au service de la Terre, et n’ont pas beaucoup de choix. L’écologie et la survie sont bien entendu au centre du récit avec un monde instable où il est très dur de vivre. Mais le roman parle aussi de différence et du désir d’être parent. Autant l’univers que les thématiques abordées pousse le lecteur à réfléchir et à se questionner sur le parallèle possible avec notre monde, sur la notion de choix ou de différence. Le récit est intelligemment construit, arrivant à nous prendre dans ses filets avec un univers complexe et une histoire captivante et en même temps le roman nous pousse à la réflexion. N. K. Jemisin construit son récit sous forme de puzzle ce qui donne une plus grande implication au lecteur.

Ce premier tome de la trilogie des Livres de la terre fracturée est donc une réussite, un roman intelligent et très bien construit servi par une plume efficace et fluide. N. K. Jemisin signe un roman brillant avec un univers original et des personnages très travaillés. Un premier tome qui donne envie de lire la suite très vite.

Autres avis: AlbedoLune, Xapur, Blackwolf, Apophis, Yogo, lecture 42, Gromovar, Lorhkan, l’ours inculte, les pipelettes , Lianne, le chroniqueur, Le chien critique

La-cinquieme-saisonAutrice : N. K. Jemisin

Éditeur : J’ai Lu

Parution: 06/09/2017

La terre tremble si souvent sur votre monde que la civilisation y est menacée en permanence. Le pire s’est d’ailleurs déjà produit plus d’une fois : de grands cataclysmes ont détruit les plus fières cités et soumis la planète à des hivers terribles, d’interminables nuits auxquelles l’humanité n’a survécu que de justesse. Les gens comme vous, les orogènes, qui possédez le talent de dompter volcans et séismes, devraient être vénérés. Mais c’est tout l’inverse. Vous devez vous cacher, vous faire passer pour une autre. Jusqu’au jour où votre mari découvre la vérité, massacre de ses poings votre fils de trois ans et kidnappe votre fille. Vous allez les retrouver, et peu importe que le monde soit en train de partir en morceaux.

 

 

 

 

 

 

Publicités

29 commentaires sur “La cinquième saison-N.K.Jemisin

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :