Allison-Laurent Queyssi

allison

Laurent Queyssi est traducteur et écrivain, il est originaire du Sud-Ouest et né en 1975 et a obtenu son bac en 1993. Il est aussi passionné de musique. On retrouve tous ses ingrédients dans ce court roman qu’est Allison. Le roman est un hommage à la musique et une chronique des années 90 vues au travers des yeux d’une adolescente de 17 ans prénommée Allison.

Allison est en terminale et elle va passer le bac en cette année 1993. Elle habite dans une petite ville de la banlieue de Bordeaux et son quotidien allie le lycée, ses amis et la musique. Elle joue de la basse dans un groupe de rock et écoute de la musique du soir au matin. Puis, un beau jour, Allison, surprise, se rend compte qu’elle peut léviter. Cela se produit uniquement lorsqu’elle écoute de la musique, comme si elle planait littéralement grâce à la musique. Allison a d’abord peur et veut essayer de comprendre ce qui lui arrive. Pour cela, elle va chercher à avoir des informations sur son père décédé quand Allison était une toute jeune enfant.

Ce roman est un peu difficile à classer. Son héroïne est une adolescente et il plaira certainement à ce public. Cependant, l’époque à laquelle il se déroule parlera surtout à ceux qui avait environ l’âge d’Allison dans les années 90. Beaucoup de choses ont changé entre ces deux époques, il n’y avait pas encore internet, les téléphones portables. La musique et les groupes dont parle Allison pourront sembler dater aux plus jeunes. Néanmoins, les thèmes abordés parleront à toute personne du même âge qu’Allison, tant les impressions décrites par le personnage sont crédibles. Qu’on ait grandit à la même période qu’Allison ou non, on retrouve tous une part de nous même dans son personnage.

L’aspect fantastique du roman est assez peu important. Il sert de fil directeur à la quête d’identité de l’héroïne mais il ne constitue pas le centre du récit. Le véritable cœur de l’histoire est le passage à l’âge adulte au travers une quête d’identité. C’est une période assez compliquée, et tout ce qui raconté dans le roman est très réaliste et reflète parfaitement ce que peut vivre une jeune fille de 17 ans. Le personnage d’Allison apparait très humaine, presque comme une copine qu’on aurait eu à cet âge.

Un des autres aspect important du roman est la musique. Allison écoute un style de musique particulier que n’écoute pas ses camarades de lycée. Cela la rend à la fois différente et lui donne l’impression d’appartenir à une communauté. La musique à l’adolescence est souvent un moyen de se démarquer, puis on découvre des groupes qui sont uniques, qui nous parlent, qu’on aime follement. Pour certains, cela passe et pour d’autres (dont je fais partie) ça ne passe pas. Le roman rend un bel hommage à la musique et à beaucoup de groupes des années 90.

Allison est un court roman qui se lit très facilement tant il parle à la fois aux adolescents et à ceux qui l’ont été. Pour tout ceux qui ont grandi dans les années 90, une touche de nostalgie jouera, avec l’évocation des baladeurs, des groupes de musique. Allison offre une lecture rafraichissante et une chronique douce amère de l’adolescence.

Autres avis: Yogo, MarieJuliet, Lhisbei

cofAuteur: Laurent Queyssi

Éditeur :Les Moutons Électriques

Parution: 1er avril 2016

1993 : l’année du bac pour Allison, qui attend le jour où elle pourra quitter sa petite ville terne. Heureusement, il y a la musique. Le groupe dans lequel elle joue de la basse, Sugarmaim, mais aussi tous ceux qu’elle écoute : Pixies, Ride, Sonic Youth, Slowdive ou Pavement.

Puis il y a celui qui l’a fait littéralement planer, un matin d’hiver froid : My Bloody Valentine. En écoutant « Loveless », walkman sur les oreilles, la jeune fille décolle. Littéralement. Ses pieds ne touchent plus le sol. Elle lévite. Quand l’expérience se répète, Allison commence à s’inquiéter. Pourquoi est-elle ainsi transportée par la musique ? Est-elle malade ? A-t-elle hérité d’un étrange pouvoir que possédait son père, disparu quand elle était enfant ? Pour le découvrir,elle va devoir se perdre dans une salle de concert anglaise, à la recherche d’un auteur dont le personnage principal est atteint du même syndrome. Se perdre… et se retrouver ?

Cette chronique fait partie du challenge Challenge Summer Short Stories of SFFF – saison4

S4F3 saison 4

Cette chronique fait partie du : Le challenge abc litterature de l’imaginaire 2018

Publicités

10 commentaires sur “Allison-Laurent Queyssi

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :