Des sorciers et des hommes-Thomas Geha

dessorciersetdeshommes

J’ai acheté ce roman de Thomas Geha le dernier jour des Imaginales alors que je ne l’avais pas prévu dans ma liste d’achat. Mais il est bien connu que l’on ne peut pas être raisonnable lors des Imaginales, et ce n’est pas ma PAL qui me contredira. En tout cas, je ne regrette vraiment pas cet achat car j’ai adoré ce livre. C’est le premier roman que je lisais de l’auteur dont j’avais découvert la plume dans des nouvelles, mais certainement pas le dernier.

Des sorciers et des hommes est un roman surprenant à plus d’un titre: sa construction en premier lieu, ses personnages et son intrigue à tiroirs ensuite. Le roman est en effet composé de plusieurs épisodes, 6 au total. Chaque épisode est construit comme une nouvelle et le dernier est beaucoup plus long. Les deux premiers épisodes étaient parus dans l’anthologie officielle du salon fantastique Dyrméa en 2017. Les épisodes sont liés par l’univers dans lequel les histoires se passent mais également pas les deux personnages centraux au récits: Hent Guer et Pic Caram. Ils ne sont pas les personnages principaux de chaque épisode mais au centre des récits. Les épisodes semblent ainsi discontinus et ont des points de vue différents, cependant tout prend forme de manière habile et fort cohérente. J’ai vraiment adoré cette structure, à la fois originale et très bien faite. C’est pour moi un gros point fort du roman.

L’auteur classe son roman dans la sword & sorcery, ce qui étant donné le titre va très bien. Thomas Geha nous offre clairement une fantasy plutôt sombre même si on y trouve de l’humour caustique. Les deux personnages principaux sont des mercenaires sans aucun, mais vraiment aucun scrupules, pour qui seul l’argent importe et prendre du bon temps également bien entendu. Ils veulent être libres et vont de contrats en contrats sans se soucier de la morale, de la justice et assument totalement leurs actes. Hent Guer est un guerrier, un barbare de Scalèpe. Pic Caram est un sorcier aux rubans, ne vous fiez pas au nom, c’est une magie très puissante et dangereuse où il s’agit de manipuler les rubans ou fils des personnes. Cette magie peut être bénéfique et permettre de soigner mais comporte aussi une part de monstruosité, et être mortelle.

L’univers du roman est assez détaillé avec une touche d’exotisme. J’ai beaucoup aimé les qerins que l’on peut d’ailleurs voir sur la très belle couverture signée Xavier Colette. Ils font de sympathiques montures très utiles pour voyager. Tout le récit se déroule sur l’île de Colme qui semble plutôt grande. Une carte assez détaillée accompagne d’ailleurs le livre.

Hent Guer et Pic Caram sont au centre des récits mais il y a beaucoup d’autres personnages secondaires qui sont également très travaillés. Ces personnages enrichissent beaucoup le récit et permettent d’avoir plusieurs points de vue. J’ai beaucoup aimé notamment Drao Druber, sorte de policier au grand cœur. La place des femmes est aussi à souligner avec des femmes ayant des rôles importants dans la société et ayant une personnalité fortes et bien construites. La mercenaire Yasi est touchante et la guerrière Joanni est un personnage qu’on aimerait revoir.

L’intrigue au départ apparait simple mais elle se complexifie vite au fil des différents récits et forme une intrigue à tiroirs grâce aux récits enchâssés. Le roman est très rythmé et se lit très bien, on tourne les pages avec l’envie de connaitre la résolution des différentes histoires. Les scènes d’action sont très visuelles et dynamiques. Le dernier récit comporte une tension presque palpable. La plume de Thomas Geha est fluide et très vivante.

Des sorciers et des hommes est donc un roman surprenant dans le très bon sens du terme. La construction du roman accompagnée d’une tonalité sombre avec de l’humour, une plume dynamique maintenant de l’action et un intérêt pour des personnages sortant de l’ordinaire en font un excellent roman. Une grande réussite!

Autres avis: Fantasy à la carteLuneBlackwolf, Dup (Book en stock)

Aucun texte alternatif disponible.Auteur: Thomas Geha

Éditeur : Critic
Parution : 24/05/2018

 

Sur la Grande Ile de Colme, quand on sait mettre toute morale de côté, la vie offre de nombreuses opportunités.
Boire, voler, rudoyer ou tuer, tel est le quotidien de Hent Guer, un guerrier redoutable, et de Pic Caram, un sorcier aux rubans. Toutefois, leurs plans se trouvent contrariés lorsqu’un matin de gueule de bois, Hent constate, impuissant, la disparition de Pic. Sur la Grande Ile de Colme comme ailleurs, les talents d’un sorcier aux rubans attirent bien des convoitises !
Pour le guerrier, pas question d’abandonner son partenaire de crime : spolier son prochain est beaucoup plus drôle avec l’aide d’un sorcier à la morale légère.

 

 

 

 

Cette chronique fait partie du challenge Challenge Summer Short Stories of SFFF – saison4

 

S4F3 saison 4

 

Publicités

23 commentaires sur “Des sorciers et des hommes-Thomas Geha

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :