Sur les Traces de Lovecraft Volume 2

surlestraces

Ce deuxième tome issu du financement participatif reprend la même thématique que le premier, à savoir une compilation de textes librement inspirés de textes ou de l’univers de Lovecraft par des auteurs français. L’ouvrage a été édité suite à financement Ulule, il ne devait initialement avoir qu’un tome mais devant le succès de la campagne l’éditeur a proposé un second tome dans le cadre de cette campagne.

Autant le dire de suite, ce tome m’a moins plu que le premier. Excepté 3 ou 4 textes parmi les 18 (!) que propose ce recueil, je n’ai pas été transporté par ce que proposait le livre. Déjà, au niveau du nombre de textes, 18, c’est légèrement indigeste, avec de nombreux récits qui ne m’ont presque pas laissé de souvenir. Ensuite, bien que souvent bien écrits, les scénarios proposés sont d’un classicisme un peu trop marqué, avec des surprises trop rares, alors que c’est pourtant un des attendus dans ce type d’histoires courtes. J’y ai trouvé moins de fraîcheur que dans la plupart des histoires du premier tome. Je ne vais donc parler que de celles qui m’ont le plus plu :

  • l’Horreur des bas-fonds de Tepthida Hay confronte un jeune dandy en mal d’émotions à des entités inconnues en plein Paris. Le récit joue sur le caractère du personnage, complètement dépassé et décalé par ce qu’il vit. Frais et assez décalé par rapport aux textes du mythe « classique ».
  • Le Bal des ombres, écrit par Alexandre Baron. C’est un récit dans la lignée lovecraftienne classique, rappelant le Monstre sur le Seuil par certain aspects au cours d’une enquête sur l’étrange disparition de plusieurs personnes lors d’une soirée.
  • L’étrange affaire des miraculés de Ferguson de Guillaume Roos est assez étrange et oppressant, jouant sur la paranoia et les personnalités multiples. Bien mené et original.
  • J’étais son dieu de Guillaume Biéron est un récit proche du thriller avec des éléments de mythe. Il m’a beaucoup parlé par la situation familiale qu’il décrit, et par l’empathie que l’on ressent pour le narrateur. L’horreur va croissante dans un récit qui m’a rappelé dans son final le côté inéluctable que l’on retrouve dans de nombreux récits de Lovecraft ou dans le roman Retour à Arkham de Bloch.

Au final, on passe un moment sympathique, mais peu de choses resteront de ce recueil. C’est bien dommage, mais c’est le lot assez fréquent des anthologies. Je garderai un souvenir plus fort du premier tome. En tout cas, le mérite de ces textes aura été de bien témoigner de l’héritage de Lovecraft, influençant de manière bien féconde les auteurs, les marquant dès leur adolescence pour une majorité des participants à cette anthologie.

Au niveau de l’objet livre, l’édition est à la fois très bonne, avec de nombreux tirés à part sous forme A4 ou carte postale dans le cadre du financement participatif. Je suivrai de plus près cet éditeur qui a réalisé quelque chose de très bien dans le cadre de ce financement, tenant ses délais pour une très belle réalisation.

cof

« Sur les traces de Lovecraft », une anthologie hommage au Maître de Providence.

Depuis les rivages d’Innsmouth jusqu’aux sombres ruelles de Providence, en passant par les abysses du Pacifique ou les profondeurs de R’lyeh, voyagez sur les traces de H. P. Lovecraft…

Cette anthologie réunit dix-huit nouvelles inédites d’auteurs qui ont su rendre un hommage passionné à Lovecraft et à son œuvre.

Chaque nouvelle est introduite par une illustration Noir & Blanc originale réalisée par Sébastien Ecosse.

Anthologie hommage à H. P. Lovecraft, dirigée par Chrystelle Camus

Édition: Nestiveqnen Éditions

Parution : 23 janvier 2018

Sommaire:

  • Poulpe Apocalypse de Guillaume Maréchal
  • L’horreur des bas-fonds de Tepthida Hay
  • Raf(a)les de Wilfried Renaut
  • L’appel des eaux de Cancereugène
  • La maison des damnés de Jeff Gautier
  • Le bal des ombres d’Alexandre Baron
  • L’étrange affaire des miraculés de Ferguson de Guillaume Roos
  • La famille de Frédérique Sevel
  • L’hôte de Marsden Hall de David Verdier
  • Sutures spatiales de Francis Thievicz
  • La vérité sur Alexis Chandhor d’Alain Delbe
  • Magda de Hugo Jalurid
  • La représentation de Phyrt de Guillaume Dalaudier
  • Mouvement d’Ambroise Garel
  • Tertön de Jonas Lenn
  • Just don’t ask me what it was de Virginie Buisson-Delandre
  • Ce qui marche au fond du Pacifique de Béryl Asterell
  • J’étais son dieu de Guillaume Biéron

 

Publicités

5 réflexions au sujet de « Sur les Traces de Lovecraft Volume 2 »

  1. Dommage pour la qualité moyenne des textes. Par contre, financement participatif ou pas, chez Nestiveqnen ça déchire toujours autant au niveau de la qualité de l’objet-livre (la couverture de celui-ci est à la fois très esthétique et parfaitement dans le ton Lovecraftien, je trouve). Merci pour ta critique en tout cas, je sais que si je dois m’intéresser à ces anthos, je dois plutôt me concentrer sur le tome 1 que sur le 2 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Globalement, si on aime bien les thématiques lovecrafitennes on ne sera pas déçu par ces textes, qui permettent de passer un bon moment malgré mes réserves. Le tome 1 était assez homogène, presque trop, le second est plus divers, et donc un certain nombre de textes m’ont moins marqué ou clairement trop rapides. A part 1 texte où je n’ai pas aimé la construction, et 1 trop rapide, les autres de ce tome 2 restent sympa.
      Effectivement niveau qualité de l’ouvrage on est servi : superbe couverture et les illustrations à l’intérieur apportent un réel plus.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s