Sur les Traces de Lovecraft vol.1

Ce livre aux éditions Nestiveqnen est issu d’un financement participatif sur Ulule en 2017. Il comporte 12 récits de différents auteurs sur des thématiques Lovecraftiennes. Chaque récit est précédé d’une illustration originale. L’ouvrage est très joli et bien réalisé.

Les textes sont de longueurs diverses, avec des situations pour la plupart très classiques mais certains sont bien originaux. Sans être sur des textes qui m’ont bouleversé, j’ai pris un plaisir certain tout au long de l’ouvrage, avec du bon et du correct, mais pas de texte qui m’aie déplu.

mde

Howard de Kéti Touche : une vieille maison au bout du monde et au bord d’une falaise, des effets de lumière, de météo, pour l’inspiration d’un écrivain tenant compagnie à une vieille dame énigmatique. Un texte qui m’a beaucoup plu, on reste dans la suggestion et l’indicible. Dommage que tous les récits suivants n’aient pas été dans la même lignée que celui-ci.

Les démons d’Ynis Mon de Paul Martin Gal : un récit qui nous promène d’Oxford au Pays de Galles, pour un récit d’investigation assez classique. Le passage dans le passé est bien intégré et on est déboussolé pendant un court instant. Le temps de se retrouver sur la côte de la mer d’Irlande où cela sent assez vite le poisson… Dommage que le final soit un peu trop grosbillesque. On se croirait plus dans un scénario de l’appel de Cthulhu que dans un récit de l’étrange, mais c’est assez sympa dans l’ensemble.

L’île hallucinée de Barnett Chevin : une aventure sur les flots, avec une petite montée de tension dans la première moitié du récit, et ensuite moins de surprises et un final un peu trop pulp à mon gout.

Par delà la mer sans sommeil de Yan Quero : le récit de plus long de cette anthologie nous fait pas mal voyager, avec une première partie sur l’enquête et un dernier tiers à nouveau un peu trop pulp à mon goût. À nouveau j’ai été un peu déçu, car le démarrage était vraiment très alléchant, me faisait même penser à la nouvelle de l’Appel de Cthulhu au niveau cheminement vers l’étrange.

La terreur dans les ténèbres d’Hélène Duc : un court récit sans beaucoup de surprises sur une divinité mineure du « mythe ».

Retour au Wewelsburg de Cyril Durr : un récit qui était assez prometteur mais malheureusement un peu court, qui nous entraînait sur une redécouverte d’un des lieux « cultes » des récits de Lovecraft : l’église de Providence du récit L’habitant des ténèbres, avec Robert Bloch en guest star…

Le loch de Pierre de Beauvillé : un histoire angoissante autour d’une sorte de « trou noir » qui apparaît chez un particulier, et ne cesse de grandir. L’aspect inéluctable du phénomène est bien rendu, associé à une certaine froideur des différents récits (« allez hop on balance le chat ! »).

La disparition de James R Nixon de Marie Thullien : cette histoire nous décrit par différents témoignages (dont plusieurs du personnages principal) la descente vers la folie d’un homme ordinaire suite à son contact avec un artefact lié à ces croyances/civilisation ancienne. J’ai du mal à me rappeler ce qu’il se passe réellement, le récit étant touffu et très paumatoire.

Quelque chose en pierre de Jean-Pascal Martin : un récit qui m’a rappelé X-files par certain moments, où l’on sait peu de chose sur le monde. Des scientifiques découvrent un artefact qui fait peu à peu sombrer un des protagonistes vers la folie. Assez intéressant.

Azathoth de Serge Rollet : un récit amusant autour de la théorie du complot. Le président des États-Unis est conseillé (comprendre manipulé) par un certain Hotep (Earl A de son prénom…), et 2 héros tentent d’alerter la population sur les agissements étranges de ce pouvoir. Pour cela, ils communiquent par un magazine pulp style « le nouveau détective ». C’est grand-guignol et très parodique, entre Men in black et X-files. Jubilatoire.

Le sieur de Caquemont de Stéphane Vranckx : un récit très bien mené, qui part de l’étude d’une momie par des méthodes de pointe pour nous mener jusqu’à une sorte de sanctuaire, et de faire découvrir au narrateur un pan de l’univers qui lui était inconnu. Ce court récit est convaincant et m’a bien intéressé.

Sur la mer des ténèbres de Sylwen Norden : un récit d’un monde contemporain qui a basculé dans la folie et une inhumanité totale, suite à des phénomènes liés à la pollution et à l’apparition de brumes étranges. Le démarrage est intéressant, un peu stressant, mais bascule vers le pulp et devient plus classique.

En conclusion, ce recueil fait passer un très bon moment, dans une inspiration lovecraftienne évidente pour tous les récits. Il y a de la variété dans cet ouvrage, mais moins que l’on pouvait imaginer, et un des petits « moins » de l’oeuvre est l’ordre des textes : pourquoi avoir placé tous les textes « sentant le poisson » au début, et les différentes découvertes d’artefact à la suite ? L’autre petite réserve concerne 2 ou 3 textes en dessous des autres, mais aucun récit n’est vraiment mauvais comme j’ai déjà pu lire dans d’autres recueils sur le thème.

L’ouvrage est très réussi, la couverture est magnifique, et les illustrations N&B précédant chaque nouvelle sont de qualité. Il est à noter que le financement participatif de ce livre concernait l’édition, puis  l’enrichissement du livre avec 1 image par histoire, et l’ajout de cartes postales et d’images grand format en tiré à part. Une très belle réussite d’édition, qui montre tout le potentiel et l’héritage lié à l’oeuvre de Lovecraft chez les auteurs français. Du coup, je vais pouvoir me lancer dans le deuxième tome qui ne saurait tarder à frapper à ma boite au lettre…

Lhotseshar

Publicités

5 réflexions au sujet de « Sur les Traces de Lovecraft vol.1 »

    1. Le recueil vaut le coup, même si certaines histoires me font plus penser à un scénario pulp du jeu de rôle. Un bon moment, et il est possible d’intercaler les nouvelles entre 2 autres de zothiques pour changer un peu les idées 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s