Northlanders: Tome 2 Le livre islandais

northlandersT2

Deuxième volume de la trilogie Northlanders de Brian WOOD. Après le royaume d’Angleterre, l’auteur s’intéresse à la conquête de cette terre glaciale baptisée par les Vikings « Islande ».

Des brumes du premier millénaire ont surgi les héros qui allaient façonner le visage des siècles à venir. À l’assaut de l’Europe, le peuple viking apporta avec lui la fureur et le progrès. Peuple fier chargé d’une culture singulière, en guerre contre le Christianisme, ils nous léguèrent leur goût pour le commerce et l’exploration. Voici leur histoire, vécue de l’intérieur.

 

Éditeur: Urban comics édition

Collection : Vertigo Essentiels

Date de sortie :19/09/2014

Scénariste: Brian Wood

Cette série est composée de 3 tomes: tome1 : le livre anglo-saxon,tome 2: le livre islandais, tome 3: le livre européen. Elle a été publiée entre 2008 et 2012 et contient cinquante numéros. La version française a choisi de regrouper les tomes par zone géographique et de classer les histoires dans chaque tome par ordre chronologique.

Brian Wood est un scénariste, illustrateur, graphiste et dessinateur américain de comics. Il a participé à de nombreux comics dont la série Star Wars centrée sur Léia Organa.

∧∨∧∨¬∩¬∩∨∧

Ayant beaucoup apprécié la lecture du premier tome de cette série, je continue sur ma lancée avec le second volume consacré cette fois à l’Islande. Le but de cette série Northlanders est de donner un aspect plus rigoureux à l’histoire des vikings. Pour cela, Brian Wood a décidé de raconter des histoires se déroulant sur plusieurs siècles et plusieurs zones géographiques afin d’avoir une vision globale des épopées nordiques. Le premier tome était centré sur les conflits anglo-saxon, et c’est avec plaisir que l’on découvre la vie dans le grand froid avec ce tome constitué de plusieurs récits. Il y a tout d’abord 3 récits plutôt courts et un dernier beaucoup plus long en 3 parties. Ces récits balayent l’histoire de l’Islande sur de nombreuses années (entre 760 et 1260) et de divers points de vue.

La première histoire,  « Sur aucune carte » raconte le destin de Dag et son équipage perdus en mer  et finissant par arriver sur les terres arctiques. Dag est mené par son envie d’ailleurs, de découvertes, de voyages qui était central chez les peuples nordiques. Au travers de son histoire, c’est l’histoire de peuple de conquérant, de nomades qui nous est contée. C’est un récit assez dur montrant les difficiles conditions des voyages en mer. Les illustrations le mettent bien en valeur.

Le second récit, « Sven l’Immortel », nous permet de retrouver un personnage du premier tome, le fameux Sven qui a pris de l’âge. Sven n’est plus aux Iles Orcades mais habite maintenant aux îles Féroé (entre l’Islande et la Norvège) avec femme et enfants. Malgré lui, son histoire attire ceux qui sont désireux de se faire un nom et pour cela le provoquent en duel. On retrouve le même dessinateur que dans le premier tome pour cette histoire où les combats sont très bien mis en scène.

NL3

Le troisième récit, « La jeune fille dans la glace » est le plus émouvant du recueil. Le personnage principal, Jon est un  vieil homme, vivant en ermite, en Islande. Un jour, il découvre par hasard le cadavre d’une jeune fille sous la glace. Intrigué autant qu’ému par elle, il décide de la ramener chez lui. Ce récit permet à Brian Wood d’aborder la vie sociale en Islande dominée par un clan et une justice plus que douteuse et rapide.

Le dernier récit, « La trilogie islandaise » raconte une guerre entre 2 familles dominantes en Islande de 871 à 1260: le clan Hauksson contre  celui des Belgarsson. Cette guerre des clans dure des années, marquée par de violents combats, et de nombreux morts et la religion a son rôle à jouer. On peut voir les évolutions du pays au travers de l’histoire de ces deux familles. Les dessinateurs ne sont pas les mêmes dans toute l’histoire et la  qualité de l’image varie assez. Certains passages sont un peu confus et les traits des personnages peu nets. Les couleurs mettent plus en valeur les paysages avec des tons glacés.

Ce tome est assez différent du premier qui était centré sur des conflits et des conquêtes. Celui-ci s’attache à montrer la vie en Islande et à parler de l’esprit de ses habitants et de leur honneur. La rudesse de la nature et de la vie à cette époque marque chacun des récits ainsi qu’un mode de vie sans concession. Les combats passent au second plan au profit de récit de vie des personnages. Pour autant, on ne s’ennuie pas du tout à la lecture de ce tome qui raconte des histoires dures mais émouvantes. De nombreux thèmes sont abordés comme l’importance de la famille, le conflit entre les religions et cela contribue à la richesse de ce tome. On retrouve également une préface de Patrick Weber, comme dans le premier tome, très instructive.

Célindanaé

Autres avis: Lorhkan, Dionysos

northlanders2

Publicités

7 réflexions au sujet de « Northlanders: Tome 2 Le livre islandais »

  1. Comme Lutin82, je ne suis pas très fan des dessins mais l’histoire a l’air très intéressante. Sinon, je vois que tu t’intéresse pas mal à cette période en ce moment. Je te conseille The Last Kingdom autant en série TV qu’en roman de Cornwell. C’est vraiment bien.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s