Erik le Viking

erikv« Voici l’histoire d’un guerrier viking qui vivait il y a des siècles et des siècles. Il s’appelait Erik. »
Erik n’est pas un viking comme les autres. Avec sa bande de fidèles compagnons, il fait voiles en quête du pays où le soleil se couche le soir venu. Mais il trouvera bien plus ! Un dragon, une enchanteresse, le Vieil Homme de la Mer, des Hommes-Chiens ainsi que des géants qui feront de sa traversée une grandiose et palpitante épopée.
Une fable sur le voyage pleine d’humour et de clins d’œil aux sagas islandaises et aux contes norvégiens, narrée avec truculence par le plus érudits des Monty Python et magnifiquement illustrée par Boulet.

 

Auteur: Terry Jones

Édition: Bragelonne

parution: 1983 / France 21/11/2008   /Adaptation cinéma 1989

L’auteur: Acteur, réalisateur, scénariste et écrivain, Terry Jones est l’un des membres les plus éminents de la célèbre troupe des Monty Python, dont il a réalisé presque tous les films : Sacré Graal !, La Vie de Brian, et Le Sens de la vie. Il est l’auteur de romans (dont Starship Titanic avec Douglass Adams) et de livres illustrés, notamment en collaboration avec Brian Froud (La Bible des gnomes et farfadets, Le Livre des fées séchées de Lady Cottington). Il a lui-même (très librement) adapté Erik le Viking au cinéma. (source: site Bragelonne).

⌈⌉⌈⌉⌈⌉⌈⌉⌈⌉⌈⌉⌈⌉⌈⌉⌈⌉⌈⌉

Petit interlude musical: musique viking. Non ce n’est pas Pom pindom pom pom 🙂

Je dois dire que je ne savais pas que Erik le Viking avait été un livre avant d’être un film. J’ai vu le film de nombreuses fois et certaines scènes du film sont cultes pour moi: celle avec les femmes ne supportant pas le départ de Keitel le forgeron sur le bateau viking, celle de Erik se croyant invisible fonçant tête baissée sur les ennemis, et « non le HyBrazil ne coule pas ». L’humour très second degré avec des personnages stupides font que je l’ai vu plusieurs fois même s’il ne figure pas dans mon top 10. Quand j’ai découvert que c’était un livre, j’ai eu envie de le lire et l’édition de Bragelonne à 10 euros en a été l’occasion. Elle est illustrée par Boulet, ce qui est un plus.

Le livre et le film sont très différents l’un de l’autre, même si la trame générale est la même: Erik part en bateau accomplir une quête, il cherche le pays où le soleil se couche le soir venu. Dans le film la quête est un peu plus prestigieuse, il part chercher le moyen de mettre fin à l’âge de Ragnarök. Le voyage ne sera pas calme et fera l’objet de nombreuses rencontres, à la fois dangereuses et palpitantes. Dans son roman, Terry Jones  a utilisé la mythologie nordique à laquelle il rend hommage. Lors de son périple, Erik rencontrera de nombreuses créatures fabuleuses comme un dragon, des trolls, une enchanteresse, des Hommes-Chiens et affrontera à plusieurs reprises le Vieil Homme de la Mer.

Le roman est assez court tout comme les chapitres. Les chapitres sont construits de la même manière: nos amis vikings rencontrent une créature dans leur voyage, ils sont en difficulté puis trouvent le moyen de résoudre leurs problèmes. C’est assez simple, le roman étant à destination d’un public plutôt jeune. Cependant, il est aussi intéressant pour adulte par son humour et les légendes nordiques.

Parmi les personnages, or Erik, on trouve Ragnar Barbe-Fourchue (assez différent de Ragnar Lodbrok de l’excellente série Vikings), Sven le fort (et pas le fou de guerre comme dans le film) et Thorkhild. Ils ne sont pas énormément développés car le roman est court mais ils correspondent bien à ce que l’on sait des vikings et chacun a son utilité.

On retrouve peu de scènes du livre dans le film: celle qui correspond le plus est la rencontre avec le dragon des mers et l’utilisation de l’oreiller, leur voyage les amène aussi au bord du monde mais la suite n’est pas identique, la rencontre avec les hommes chiens rappelle le combat avec les hommes d’Halfdan le Noir (qui fut un roi de Norvège au IX ème siècle pour la petite histoire). Cependant le ton n’est pas le même entre les deux, le film étant plus porté sur le second degré. L’humour n’est pas absent du livre mais il est différent.

Les chapitres sont conçus selon le même modèle mais leurs histoires sont toutes différentes et pleine d’inventivité. On y retrouve bien le côté légendes grâce aux créatures rencontrées par les vikings, et par le ton employé par l’auteur dont le style convient particulièrement bien au récit.

Erik le viking est un livre court qui se lit très bien et rend hommage à la très riche mythologie nordique de belle manière. Le voyage est au centre du récit et peut importe la destination, le voyage apporte énormément, comme nous le montre Erik et sa joyeuse troupe.

Célindanaé

Et pour conclure:  Pom pi dom pom!

Cette chronique fait partie du  challenge littérature de l’imaginaire

d2_orig

et du Challenge Summer Short Stories of SFFF  de Xapur

Challenge Summer Short Stories of SFFF - saison 3

Petit bonus photo avec l’excellent jeu Vikings gone wild!:

vikinggone

 

Publicités

11 réflexions au sujet de « Erik le Viking »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s