Dune

dune_herbertIl n’y a pas, dans tout l’Empire, de planète plus inhospitalière que Dune. Partout des sables à perte de vue. Une seule richesse : l’épice de longue vie, née du désert, et que tout l’univers achète à n’importe quel prix. Richesse très convoitée : quand Leto Atréides reçoit Dune en fief, il flaire le piège. Il aura besoin des guerriers Fremen qui, réfugiés au fond du désert, se sont adaptés à une vie très dure en préservant leur liberté, leurs coutumes et leur foi mystique. Ils rêvent du prophète qui proclamera la guerre sainte et qui, à la tête des commandos de la mort, changera le cours de l’histoire. Cependant les Révérendes Mères du Bene Gesserit poursuivent leur programme millénaire de sélection génétique ; elles veulent créer un homme qui concrétisera tous les dons latents de l’espèce. Tout est fécond dans ce royaume, y compris ses défaillances. Le Messie des Fremen est-il déjà né dans l’Empire ?

Auteur: Frank Herbert

Parution: 1965 /1970 en France

Frank Herbert (1920-1986): Ses œuvres connurent un succès commercial et furent acclamées par la critique. Il doit principalement sa célébrité au roman Dune et à la série de cinq romans qui s’ensuivit. La saga de Dune aborde des thèmes tels que la survie de l’espèce humaine et son évolution, l’écologie, ou encore les interactions entre la religion, la politique et le pouvoir. Elle est considérée par beaucoup comme un classique dans le domaine de la science-fiction. ( source Wikipédia).

∗∗∗∗∗∗∗∗

Dune faisait partie des classiques de la science-fiction que je n’avais pas encore lu. J’avais vu le film il y a quelques années mais il m’avait paru assez complexe et j’avais eu un peu de mal à comprendre certaines choses. La lecture du livre m’a permis de mieux comprendre l’univers, et tous les petits détails qui m’avaient échappés. Autant la première partie du film est assez proche du roman autant la seconde moitié est beaucoup plus complexe et différente dans le roman. Mais adapter un livre de plus de 700 pages n’est pas chose aisée, c’est certain. Enfin, je ne suis pas ici pour parler du film mais du livre!

Dune est l’autre nom d’Arrakis la seule planète de tout l’univers où on trouve l’épice. Dans l’univers de Dune, les humains ont colonisé une grande partie de l’univers, et l’épice y a une place prépondérante. En effet, l’épice a plusieurs utilités: elle peut prolonger la vie, renforce la santé mais surtout est utilisé par les navigateurs de la guilde pour les voyages interstellaires. Elle est donc plus que nécessaire dans cet univers et n’est produite que sur une seule planète, ce qui donne à cette planète une énorme valeur. Cependant, la vie sur Arrakis est loin d’être simple: la planète est constituée d’un immense désert, il n’y pleut jamais et des vers des sables perturbent sans cesse la production d’épice. En gros, une planète où il ne fait pas bon vivre mais que tout le monde veut diriger.

Au milieu de tout cela, l’univers est dirigé par un empereur Shaddam IV, avec à ses côté un certain nombre de maisons majeures, dont les chefs portent des titres de noblesse. 2 autres factions principales gravitent autour de ce système politique : La guilde spatiale où l’on trouve les navigateurs, et l’ordre des Bene Gesserit ordre exclusivement féminin, dont les membres possèdent des pouvoirs de prescience et de suggestion.

Au début du roman, la famille Atréides, une des grandes maison, se voit offrir l’administration de Dune qui était auparavant sous mandat Harkonnen, leurs ennemis jurés. Ce changement ne fait qu’attiser le conflit entre eux. Le dirigeant de la famille Atréides est le duc Leto, sa concubine est Dame Jessica, une Bene Gesserit, ils ont eu un fils Paul, âgé de 15 ans au début de l’histoire.

Paul est le personnage central du roman, il évolue beaucoup au fil de l’histoire, subissant beaucoup d’épreuves dont il ressortira changé. Les Atréides sont beaucoup plus humains et sont en gros les gentils de l’univers, Leto étant surnommé « le juste ». Les Harkonnen sont les crapules, les méchants de l’univers, mais ils ne sont pas seuls, loin de là. Le baron Harkonnen, dirigeant de la famille, est prêt à tout pour avoir ce qu’il veut, c’est un personnage que l’on aime détester et qui dirige sa famille d’une main de fer. Les personnages sont très nombreux dans le roman, ils sont travaillés et ont tous une présence importante. J’ai moins apprécié le personnage de Jessica, trop froide et limite insensible.

Il y a un aspect assez manichéen dans les deux familles mais moins au sein de l’univers et on s’aperçoit vite que tout n’est pas simple et que l’univers est très complexe. Les intrigues, les complots sont légion et tout le monde est intéressé par le profit et par ce que l’épice peut lui apporter. L’univers est d’ailleurs pour moi le gros point fort du roman, il est d’une richesse extraordinaire, suffisamment complexe et mystérieux pour susciter l’intérêt.

Là où j’ai eu un peu plus de mal, c’est avec le style de l’auteur, certains passages manquent de clarté et l’auteur a tendance à trop avoir recours aux pensées des personnages, ce qui enlève de la fluidité au récit. Le roman date de 1965 et ce procédé n’est plus trop utilisé de nos jours, cela ne m’a pas empêché d’apprécier ma lecture mais contribue à placer une certaine distance entre le lecteur et  certains personnages.

Un autre élément du roman est le côté mystique. Le peuple vivant sur Arrakis est appelé les Fremen, ils ont les yeux entièrement bleu, adaptation causée par leur proximité permanente avec l’épice. Les Fremen attendent la venue d’un messie appelé Mahdi qui apportera de l’eau à leur peuple en plus du bonheur. Paul semble correspondre à Mahdi et quand il est recueilli par les Fremen et vit avec eux en prenant le nom de Muad’dib, il change et se découvre de nouveaux talents. Il y a aussi la prophétie du Kwisatz Haderach, un être suprême, dont les Bene Gesserit attendent la venue, tout en prenant soin de manipuler les lignées génétiques évidemment. Le Kwisatz Haderach sera doté du don de prescience totale.

Dune, étant donné la richesse de son univers a donné lieu à des suites mais le roman se suffit à lui même. Même si le style de son auteur est parfois assez difficile à suivre, Dune est un excellent roman de science fiction posant les bases solides d’un univers extrêmement bien pensé et construit. Je regrette seulement de ne pas avoir lu le roman avant de voir le film.

Célindanaé

Cette chronique fait partie de:

Le  challenge littérature de l’imaginaire

d2_orig

Le Summer Star Wars Rogue One de Karine Lhisbei

Publicités

23 réflexions au sujet de « Dune »

  1. Personnellement, j’ai lu ce roman bien après avoir débuté la SFFF, et il m’a fallu plusieurs relectures pour en prendre toute la mesure (et je dois être un des rares à avoir apprécié, au moins sur certains plans, à la fois le film et les mini-séries). Il faudra d’ailleurs que je me remette au cycle, il me semble que je me suis arrêté après avoir lu le tome 2 ou 3, mais c’est loin tout ça. Merci en tout cas pour ta critique, qui donne, je trouve, une idée très précise du bouquin pour ceux qui ne le connaissent pas. J’aurais peut-être juste un peu plus insisté sur le côté plus science-fantasy / Space Fantasy que SF pure et dure, perso.

    Aimé par 1 personne

    1. En ce moment on regarde la mini série, elle est plus détaillée que le film mais j’ai du mal avec les costumes qui sont franchement ridicules pour certains. Pour moi, il y a du bon et du moins bon dans le film et dans la série et pour des raisons différentes. Je vais certainement faire un article sur la série sur Futurs présents bientôt.
      J’ai pensé à l’aspect science fantasy mais j’ai écrit ma chronique en plusieurs fois et j’ai oublié, merci de le souligner 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. J’ai lu roman il y’a plusieurs années, mais pas la suite … et j’ai vu le film l’an dernier il me semble, que j’avais adoré ! ça me donne envie de relire ce tome ainsi que la suite, pour voir ce qu’il en est d’un point de vue global ^^

    Aimé par 1 personne

  3. Ha ! Dune…
    Je l’ai découvert via le tout premier jeu « Dune », sur pc (il y en a eu 4 si je me souviens bien). J’avais environs 8 ans. Ensuite j’ai vu le film de Lynch, et vers 15 ans, je me suis plongée dans le bouquin. J’ai dévoré tout le cycle. Et puis j’ai porté le pseudo Ghanima pendant des années.
    Pseudo qui m’a valu de rencontrer mon homme avec qui je suis depuis maintenant 13 ans.
    Alors oui, pour moi, Dune c’est une grande histoire d’amour ^^

    Aimé par 1 personne

  4. J’ai lu ce roman sur mes 18 ans, dans une édition de trilogie, et cela m’avait passionnée. Relu l’année dernière (jusqu’au tome 5), dans une autre édition, avec une traduction différente, j’ai été très déçue. Je me rappelais d’aventures trépidantes, d’intrigues retorses, de personnages fascinants… Je n’ai pas retrouvé cette verve, le cycle m’a paru très pointu en matière de considérations philosophiques (complexes et très intéressantes par ailleurs), de théologie, d’histoire politique. Mais il y a beaucoup moins de science-fiction que de réflexion sur l’humain et son rapport au temps et à l’histoire.

    Aimé par 1 personne

  5. Moi j’ai beaucoup aimé Dune, lu il y a 2-3 ans je pense. J’avais vu la série télé étant plus jeune alors peut-être que cela a joué dans mon avis. Mais ce que j’ai surtout apprécié c’est l’ambiance à la fois mystique, angoissante (dû au côté religieux et malsain de la politique certainement) et dépaysante. Et si le côté politique m’avait paru complétement opaque quand j’étais plus jeune et les liens entre les personnages difficiles à cerner, c’est ce qui m’a le plus plu dans ma lecture adulte.
    Je trouve cette histoire très très riche sous une apparente simplicité induite notamment par la caricature donnée au début par les deux familles adverses.
    Il faudrait que je continue la saga, mais j’ai un peu peur que cela se disperse un peu et que cela me gâche le plaisir de connaître l’histoire de base de Dune.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s