14-14

14À l’aube de la Grande Guerre…
Adrien et Hadrien ont treize ans et habitent tous les deux en Picardie. Ils ont les mêmes préoccupations : l’école, la famille, les filles…
Une seule chose les sépare : Adrien vit en 2014 et Hadrien en 1914. Grâce à une boîte aux lettres mystérieuse, les deux adolescents vont s’échanger du courrier et devenir amis.
Mais la Grande Guerre est sur le point d’éclater pour Hadrien et leur correspondance pourrait bien s’interrompre de façon dramatique…

Auteurs: Paul Beorn, Silène Edgar

Édition: Castelmore

Paru le : 16/04/2014

Paul Beorn est un écrivain français, officiant principalement en fantasy, mais aussi fantastique. Il a aussi écrit pour la jeunesse. Le Septième Guerrier-Mage, paru en 2015 aux éditions Bragelonne a reçu le prix Imaginales des lycéens 2016.

Silène Edgar est professeur de français et auteure de romans. Elle est, avec Paul Beorn et Agnès Marot, co-directrice des deux éditions du Guide des éditeurs de l’imaginaire, à destination des jeunes auteurs. Fondatrice du site Callioprofs, elle y écrit, avec Cindy van Wilder, des chroniques sur nombre d’auteurs pour adolescents.

14-14 a reçu de nombreux prix, dont le prix Gulli 2014 du roman jeunesse 8-12 ans. Il a également reçu en 2015 le prix du roman contemporain et le prix des Embouquineurs (catégorie sixième/cinquième). Le roman a été lauréat du prix des Incorruptibles 2016, dans la catégorie cinquième/quatrième.

——————————————

Je lis très peu de romans jeunesse mais celui-ci m’a interpellé par son thème et j’ai profité d’une promotion numérique pour acheter ce roman. J’ai mis un certain temps à le sortir de ma PAL mais très peu de temps à le lire, tellement on se laisse facilement prendre au récit. C’est tout à fait le genre de roman que j’aurai aimé lire quand j’étais adolescente.

Ce roman a été écrit à 4 mains: les chapitres se déroulant en 2014 et parlant d’Adrien sont écrits par Paul Beorn tandis que ceux de 1914 et consacrés à Hadrien sont de la plume de Silène Edgar. Adrien est un adolescent de 13 ans, habitant en Picardie, bon élève et amoureux sans lui avouer de sa meilleure amie. Ses préoccupations sont l’école, les filles (surtout une) et le fait de ne pas être compris de ses parents, bref le portrait de tout adolescent de nos jours. Hadrien, habite aussi en Picardie, un tout petit village, a 13 ans et à peu près les mêmes préoccupations mais dans un contexte tout à fait différent, celui de l’avant guerre en 1914. Suite à un quiproquo et à un peu de magie, les deux jeunes gens vont être amenés à entamer une correspondance qui aura une grande influence sur leurs vies.

Ce qui est admirable dans ce roman est à quel point il sonne juste. Les deux adolescents ressemblent à tous les adolescents que l’on peut connaître et tout le monde pourra se reconnaitre en eux ou en l’adolescent qu’il ou elle a été. Les préoccupations de ces deux adolescents sont similaires alors qu’ils vivent dans un monde qui a énormément évolué en 100 ans. Les chapitres se passant en 1914 sont d’ailleurs bien documentés et on apprend pas mal de choses sur la scolarité  et la manière de vivre à cette époque. Que ce soit les personnages, leurs relations ou les descriptions du contexte, tout semble réel et donne de la profondeur au roman.

Le roman est court et se lit très vite, tellement on est pris dans le récit. Il est vraiment très bien écrit, dans un style fluide et imagé. J’avoue avoir une légère préférence pour les chapitres se situant en 1914, peut-être parce qu’ils correspondaient moins à notre monde et apportaient plus de surprises et d’éléments dont nous sommes peu familiers. Cependant, les personnages sont très attachants et une fois le livre entamé, on a vraiment du mal à le lâcher.

L’idée du livre est vraiment excellente et permet de montrer à la fois que notre monde a beaucoup changé en 100 ans, mais que les humains eux ne changent pas vraiment et ont des centres d’intérêt plutôt similaires. Il montre ensuite simplement les conditions de vie qui ont elles beaucoup évolué et parle de la guerre de façon simple et didactique. Il s’adresse à la jeunesse principalement mais peut vraiment plaire à un vaste public. 14-14 est pour moi une réussite, un roman humain qui permet d’expliquer des faits de très belle manière et admirablement écrit.

Célindanaé

A la suite de Célindanaé, j’ai lu ce roman et beaucoup apprécié cette correspondance croisée à deux époques. Amateur d’histoire, j’ai pu découvrir certains faits de la vie quotidienne, ou plutôt remettre en situation des choses déjà lues mais qui au travers du récit d’Hadrien prennent toute leur importance. La naïveté apparente des  ados met en valeur les différences de condition à ces deux époques pour des familles vivant en milieu rural. On note les progrès faits en 100 ans en terme d’éducation, de santé, ou de qualité de vie, et c’est là un des gros points forts du roman pour nos ados actuels : sur-équipés de technologie, de loisir, de facilité à se soigner, ils perdent conscience des choses simples comme l’amitié, l’amour ou l’entraide. Il ne faut pourtant pas grand chose pour y accéder…

Pas mieux que Célindanaé, « c’est un roman que j’aurais beaucoup aimé lire étant jeune ado ». Une porte de dialogue et de compréhension des ados, nous allons le faire lire à notre -pas-encore-teen-mais-déjà-ado de fille. Nulle doute qu’elle sera touchée par la sensibilité de ce livre, et intéressée par le contexte.

Lhotseshar

Autres avis: Joyeux drillePhooka

Cette chronique fait partie du challenge littérature de l’imaginaire

d2_orig

Publicités

10 réflexions au sujet de « 14-14 »

  1. En lisant le synopsis, j’ai lâché un « Oh putain! » car j’ai écrit une nouvelle qui reprend ce principe de correspondance à deux époques différentes… Et l’une justement se déroule juste après la Première Guerre Mondiale et la seconde dans les années 30, en Angleterre. Du coup, ce roman m’intrigue car je voudrais bien savoir comment l’auteur a traité le sujet.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s