Lovecraft: Au cœur du cauchemar

9

6 mai 2017 par aupaysdescavetrolls

lovecraft-au-cur-du-cauchemar-696Howard Phillips Lovecraft est un auteur culte.
Rarement oeuvre aura eu autant d’influence sur des générations d’écrivains et de lecteurs. Rarement également un univers littéraire n’aura autant été repris dans le jeu de rôle, la bande dessinée, l’illustration ou le cinéma.
Pourtant, que savons-nous réellement de lui ? Les préjugés à son endroit ont souvent été tenaces, alors que les dernières recherches nous montrent une réalité plus contrastée. Avec ce livre, partez à la redécouverte d’un homme, de sa fiction et de l’étendue de son univers.
“N’est pas mort ce qui à jamais dort…”

Auteurs: collectif                Éditeur : Actusf      parution: 02/03/2017

Lovecraft est l’un des auteurs qui m’a le plus marqué, pour diverses raisons. Tout d’abord je l’ai découvert à 13 ans en découvrant le jeu de rôle l’Appel de Cthulhu. Je me suis naturellement dirigé vers la lecture d’ouvrages de Lovecraft pour connaître un peu mieux l’ambiance des livres, de manière à proposer plus d’immersion dans les parties (j’étais et reste maître de jeu…). Problème : à la librairie, les livres de la collection présence du futur étaient bien cher pour mon budget de collégien, aussi je m’étais rabattu à l’époque sur les livres de Derleth et l’Horreur dans le Musée / cimetière. Ce n’est qu’après m’être fait offert les tomes de l’intégrale de chez Bouquins que j’ai réellement pu découvrir les véritables écrits de Lovecraft, et là ce fût la claque.

Depuis, j’ai lu et relu certaines choses, et il me reste encore à découvrir quelques textes (les Fungi, les écrits du Monde des rêves, et quelques rares pastiches). Aussi l’annonce d’une monographie de Lovecraft m’a particulièrement attiré dès le début. Ce livre a fait l’objet d’un financement participatif sur le site de Ulule en 2016, et a atteint 27.298 €. A ce moment nous n’avons pas pris de contreparties spéciales, vu que l’on avait déjà un peu tout ce qui était proposé…

Une fois le livre terminé j’avoue que j’en ressort avec une envie : relire un maximum de textes de Lovecraft, avec un certain nombre de nouveaux axes de lecture. Cet ouvrage apporte de nombreuses précisions tant sur les motivations que sur l’écriture de l’auteur. Il est divisé de manière logique en 3 parties : L’homme, l’œuvre, et l’Univers étendu.

L’Homme

Je connaissais déjà pas mal Lovecraft, mais les nombreux articles m’ont fait prendre conscience que je ne le connaissais que très superficiellement. Les nombreux chapitres permettent de prendre conscience des différentes facettes de la personnalité de l’auteur, finalement assez peu torturé, pas si solitaire que cela, et complètement fauché. J’ai énormément appris dans les chapitres sur Joshi et sur la correspondance avec Howard, et le chapitre sur les préjugés est aussi très synthétique. Quant au chapitre sur les révisions, il rend sa véritable place à Lovecraft et montre son influence si importante dans la littérature de l’époque.

L’œuvre

Au travers d’une dizaine de chapitres est reconstitué l’ensemble des motivations, thématiques, et la façon d’écrire de Lovecraft. On y découvre la genèse de ses œuvres, leur enchaînement finalement assez logique par rapport au déroulement de sa vie. J’ai notamment appris ses passions pour l’astronomie et la science en général. Et, alors que je le lisais comme un auteur d’horreur fantastique, j’ai réalisé que de nombreuses œuvres tenaient en fait plus de la science-fiction. Cette partie m’a fortement invité à lire ses écrits « oniriques ». Le chapitre sur les 25 œuvres essentielles est un must have read, un guide de lecture indispensable. Cette partie justifie à elle seule l’achat du livre.

L’univers étendu

Cette partie est plus classique, puisqu’elle cherche à resituer les œuvres inspirées de Lovecraft allant du cinéma au jeu de rôle, et à savoir comment représenter les créatures et ambiances lovecraftiennes. Sympathique, mais finalement pas grand chose de nouveaux pour cette partie.

Cthulhu goomi

En conclusion, ce livre est tout bonnement indispensable pour qui s’intéresse un tant soit peu à l’auteur ou à son œuvre. Le livre est de très bonne facture, beau, lisible, bien illustré, et à aucun moment trop touffu comme je le craignais dans certains chapitres. Certains chapitres sont moins intéressants (souvent parce qu’ils ne vont pas assez loin et le connaisseur moyen sait déjà la plupart des choses), mais leur mérite est de faire une bonne synthèse pour le cas où l’on recherche une information précise.

Quant à la dernière partie, sur l’influence de Lovecraft sur les auteurs de littérature de l’imaginaire actuel, je l’ai trouvée excellente, car de nombreux auteurs me sont familiers (ou bien connus de Célindanaé) et j’ai l’impression de les entendre parler avec leur verve habituelle en les lisant. De plus, je me rend compte que je partage de nombreux points de vue avec ces auteurs, par leur parcours (venant du jeu de rôle par exemple), ou de par leurs écrits préférés.

Indispensable !!

Lhotseshar

Autres avis: GromovarElbakin

Publicités

9 réflexions sur “Lovecraft: Au cœur du cauchemar

  1. Apophis dit :

    Très intéressante critique, merci. Je vois que nous avons eu le même parcours, le jeu de rôle d’abord (à 11 ans, pour ma part) et les bouquins ensuite. J’en avais pas mal appris, à l’époque, avec un Hors-série Lovecraft du magazine Graal (un concurrent de Casus belli, en moins connu et moins bien fait), mais ce livre est visiblement considérablement plus complet. Je me le note !

    Aimé par 1 personne

    • J’avais ce hors série Lovecraft aussi, mais je t’avoues qu’à l’époque je n’étais pas encore trop intéressé par le Lovecraft pur, je préférais les « Derletherie » et mes premières parties de Cthulhu étaient effectivement plutôt pulp et grosbillesques, genre attaque de R’lyeh au destroyer, ou chasse aux goules dans les égouts de New-York…

      Aimé par 1 personne

  2. Lutin82 dit :

    nope toujours pas dans mes intentions malgré l’influence majeure de HPL.
    Et je comprends tout à fait que tu admires l’immense auteur.

    Aimé par 1 personne

  3. stelphique dit :

    Je me laisserai bien tenter 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Dionysos dit :

    L’Indispensable est un de mes livres de chevet, mais je picore plus que je ne le lis d’une traite. 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Contact

Il semble que l’URL du site WordPress ne soit pas bien configurée. Merci de la vérifier dans vos réglages de widget.

Mon profil sur Babelio.com
Les Bergers électriques

Le monde de l'Imaginaire

lesfantasydamanda.wordpress.com/

Un brin de fantasy pour illuminer vos nuits...

Amélire en rouge

À la découverte des littératures de l'imaginaire

Ma Lecturothèque

Résumés et chroniques de mes dernières lectures

*****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****

Une trainée de poussiere de fée dans cet océan de livres

Le Grand Bazar d'Apophis

Critiques diverses et variées

Lorhkan et les mauvais genres

Science-fiction, fantastique, fantasy

Albédo

Univers Imaginaires

Les Kroniques de Kalendir

Nouvelles de fantasy (et parfois de S-F !)

Le culte d'Apophis

Voyage au coeur des espaces infinis de la SF, de la Fantasy et du Fantastique

La Bibliothèque d'Aelinel

A la croisée de l'Histoire et de l'Imaginaire

Les Lectures de Xapur

un blog sf + fantasy

La Faquinade

Le site critique d'un Vil Faquin : littératures de l'imaginaire, ciné, jeu et culture geek.

Le Bibliocosme

Un monde pour tous les livres (critique, chronique et analyse)

%d blogueurs aiment cette page :