Apostasie

7

16 mars 2017 par aupaysdescavetrolls

CVT_Apostasie_557Anthelme croit en la magie des livres qu’il dévore. Étudiant désabusé et sans attaches, il décide de vivre en ermite et de s’offrir un destin à la mesure de ses rêves. Sur son chemin, il découvre une étrange forêt d’arbres écarlates, qu’il ne quitte plus que pour se ravitailler en romans dans la bibliothèque la plus proche.
Un jour, au hasard des étagères, il tombe sur un ouvrage qui semble décrire les particularités du lieu où il s’est installé. Il comprend alors que le moment est venu pour lui de percer les secrets de son refuge.
Mais lorsque le maître de la Sylve Rouge, beau comme la mort et avide de sang, l’invite dans son donjon pour lui conter l’ensorcelante légende de la princesse Apostasie, comment différencier le rêve du cauchemar?

Auteur: Vincent Tassy                    Édition: éditions du chat noir                    31/03/2016

Apostasie est le premier roman de Vincent Tassy auparavant auteur de nouvelles. Il est également professeur de lettres. Il s’intéresse à la littérature fantastique classique, aux littératures de genre contemporaines et au mythe du vampire et à ses diverses manifestations dans la littérature.

Le thème du vampire est ainsi au cœur de ce roman. C’est un thème qui m’intéresse en général même si on trouve un peu trop souvent des grosses bouses dans ce genre (cf Twilight, des vampires gentils qui brillent à la lumière non mais on aura tout vu et pourquoi pas un loup-garou végétarien qui se transforme au soleil et prend des bains de soleil aussi tant qu’on y est!). La couverture du livre m’avait intriguée et j’avais lu de bons avis sur ce roman, je l’ai ainsi acheté au salon du livre de Colmar en novembre dernier. À vrai dire, j’ai plutôt été déçue par ma lecture, je n’y ai pas retrouvé tout ce que les bons avis signalés et je ne suis pas rentrée totalement dedans au point de m’ennuyer par moment. Pourtant, le roman n’est pas dénué de qualités bien au contraire, mais je pense qu’il n’est pas pour moi.

Le début du roman nous présente Anthelme, personnage principal et narrateur, le récit étant fait à la première personne. Désabusé par le monde, il décide de vivre en ermite. Il découvre ainsi une étrange forêt qu’il ne quittera plus pendant 3 ans. On ne sait pas comment il vit ni où, ni comment il subvient à ses besoins, ce n’est pas abordé dans le roman. Ses seuls compagnons pendant tout ce temps sont les livres qu’il adore et emprunte à une bibliothèque sans aucun problème grâce à la gentillesse de la bibliothécaire appelée Alice. Bien entendu, un élément perturbateur va venir entraver cette belle situation: un livre parlant de l’endroit où il vit puis la rencontre avec l’auteur de ce livre (comme quoi un livre ça peut changer une vie).

Anthelme va ainsi faire d’étranges rencontres en la personne du maître de la forêt pour commencer et de ses hôtes. Les vampires sont assez traditionnels dans ce roman: ils sont beaux et extrêmement attirants, se nourrissent de sang bien entendu, n’aiment pas le soleil et lui préfèrent le noir et la cruauté, bref rien de neuf sous le soleil. Bien entendu, Anthelme va tomber sous le charme et se laisser conter une belle histoire de princesse endormie digne de la belle au bois dormant: Apostasie parmi les apostèles. On a ainsi un récit imbriqué dans le récit principal et cette seconde histoire est bien plus intéressante que la première. Le souci de cette structure du récit est que l’histoire du début étant nettement en retrait, je me suis beaucoup moins intéressé aux personnages du récit principal. L’histoire de la princesse Apostasie est plus touchante et intrigante que celle d’Anthelme qui ne m’a pas vraiment touché.

Le roman suit un rythme langoureux et lent qui correspond bien aux personnages vampiriques décrits mais qui malheureusement n’est pas exempt de longueurs. Il ne se passe pas grand chose, et on attend désespéramment un peu d’actions. Certes les descriptions sont très belles, le style est soutenu et le vocabulaire très beau mais c’est creux. Tout est sombre et beau, triste et noir et on a envie de les secouer un peu pour les faire sortir de leur tristesse langoureuse. Pourtant, j’apprécie les romans sur les vampires, l’univers gothique et la poésie, mais là c’était trop, je ne suis pas arrivée à rentrer dedans.

Les questionnements sur la mort, l’éternité, l’immortalité sont bien entendu au rendez-vous et assez bien traités. Le point de vue des vampires est abordé et on peut éprouver leur désespoir. Du point de vue tragique, le roman est bien fait, on ressent bien la tristesse, le désespoir, la nostalgie qui imprègne le récit. La plume de l’auteur est très riche et arrive bien à montrer toute l’horreur dont sont capables les êtres de la nuit. L’univers créé est également riche, beau et froid, et très détaillé correspondant très bien au thème. L’auteur connait bien son sujet et les références aux romans vampiriques sont nombreuses allant de Carmilla  au plus récent ouvrage de Morgane Caussarieu Dans les veines.

Apostasie est donc un roman avec de nombreuses qualités, une très belle écriture et un univers détaillé qui va tout à fait avec le thème des vampires. Cependant, je n’ai pas été emportée par le récit, je ne suis pas arrivée à m’attacher aux personnages, ni au rythme lent et à l’aspect froid du tout. En quelque sorte une mayonnaise dont on avait tous les ingrédients mais qui n’a pas pris sur moi…

Célindanaé

Cette chronique fait partie du challenge francofou et du challenge littérature de l’imaginaire.

challenge-francofou-300x300d2_orig

Publicités

7 réflexions sur “Apostasie

  1. Lutin82 dit :

    Ben avec un avis mitigé comme celui-ci, si toi, tu n’as pas trouvé ton compte je m’imagine mal le trouver de mon côté.
    Quel rapport au niveau du titre hormis le prénom ?

    Aimé par 1 personne

  2. Elhyandra dit :

    Coucou
    Je suis tristesse, je lorgne ce livre depuis longtemps et comptais craquer à un prochain salon mais même si j’adore le style Anne Rice celui-ci a l’air de pousser le bouchon un peu loin dans le genre mélancolique 😔 hum que vais je faire…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Contact

Il semble que l’URL du site WordPress ne soit pas bien configurée. Merci de la vérifier dans vos réglages de widget.

Mon profil sur Babelio.com
lesfantasydamanda.wordpress.com/

Blog de critiques littéraires en fantasy

Amélire en rouge

À la découverte des littératures de l'imaginaire

Ma Lecturothèque

Résumés et chroniques de mes dernières lectures

*****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****

Une trainée de poussiere de fée dans cet océan de livres

Le Grand Bazar d'Apophis

Critiques diverses et variées

Lorhkan et les mauvais genres

Science-fiction, fantastique, fantasy

Albédo

Univers Imaginaires

Les Kroniques de Kalendir

Nouvelles de fantasy (et parfois de S-F !)

Le culte d'Apophis

Voyage au coeur des espaces infinis de la SF, de la Fantasy et du Fantastique

La Bibliothèque d'Aelinel

A la croisée de l'Histoire et de l'Imaginaire

Les Lectures de Xapur

un blog sf + fantasy

La Faquinade

Le site critique d'un Vil Faquin : littératures de l'imaginaire, ciné, jeu et culture geek.

Le Bibliocosme

Un monde pour tous les livres (critique, chronique et analyse)

%d blogueurs aiment cette page :