L’étrange cabaret des fées désenchantées

livre-l-etrange-cabaretGrouillant et grinçant, tel un concert de voix dissonantes, il s’avance.
L’Étrange Cabaret, le cirque des curiosités, le spectacle de monstres chimériques, le music-hall des fées désenchantées.
Oserez-vous franchir ses lourdes tentures pourpres pour assister au plus dangereux et délicieux des spectacles ?
Voyagez avec les fées de la Belle Époque, dans les cités du Vieux et du Nouveau Monde, mais méfiez-vous, le Cabaret recèle des secrets qui vous envoûteront… Que s’est-il passé dans la loge 633 que l’on dit hantée, où une fée fut assassinée ? Que cherche réellement Morte Vanité, elle qui fait errer le Cabaret à travers le monde entier ?

Auteure : Hélène Larbaigt                        Éditions Mnémos        novembre 2014

Hélène Larbaigt s’est lancée en autodidacte dans l’illustration de son univers entre ombres et lumières, sous l’incitation de ses proches. Elle a publié en 2011 un premier livre illustré : Les Aventures d’un goubelin en pays de Broe. L’étrange cabaret des fées désenchantées a obtenu le prix Vampires & Sorcières 2014 du roman graphique et  le prix Imaginales 2015 de l’illustration. Elle a également réalisé l’affiche des Imaginales 2016 ainsi que la couverture de l’anthologie des imaginales 2016 Fées et automates.

J’ai acheté ce très bel ouvrage lors des Imaginales en mai 2016 où j’ai pu le faire dédicacer par Hélène Larbaigt. J’aime beaucoup tout ce qui a trait au fées et aux lutins et l’univers de Tim Burton donc ce livre m’a tout de suite fait de l’œil. Je l’avais souvent feuilleté mais je n’avais pas pris le temps de le lire entièrement, c’est maintenant chose faite. J’avais déjà été conquise par les illustrations et ce qui m’a surtout marqué à la lecture, c’est la poésie qui ressort de la plume très travaillée de l’auteure. En effet, l’étrange cabaret des fées désenchantées contient plusieurs histoires qui, misent les unes à la suite des autres, font un vrai portrait de ce cabaret si particulier. L’auteure s’est attachée à détailler chaque histoire et le style de chaque texte est vraiment raffiné, ce qui fait qu’on lit chaque conte avec grand plaisir.

cabaret_affiche-jackrabbit-bd

Le livre retrace donc l’histoire de ce cabaret au travers de toutes les fées qui le compose. Ces fées ne ressemblent à celles que l’on connait dans les contes de fées traditionnelles. Il est le refuge des fées désenchantées, écorchées par la vie ou encore perdues dans notre monde sans magie qui ne croit plus en grand chose, au grand désespoir de Bast. Une véritable troupe prend vie sous nos yeux ébahis, chaque histoire étant emplie d’émotions et de tristesse qui font qu’on s’attache très vite à toutes ces fées, si particulières soient elles. La fondatrice du cabaret se nomme Morte Vanité et fait l’objet de la première des histoires. Le livre nous raconte comment Morte Vanité a rencontré chacune des fées et la place qu’elle occupe dans le cabaret. Cependant, l’auteure a pris garde à soigner les petits détails et il y a certains récits imbriqués dans les autres. Le livre n’est pas seulement une succession de contes, des menus du restaurant, des affiches s’échelonnent au fil du livre en lui donnant une esthétique raffinée.

bast2L’univers créé par l’auteure est un mélange de plusieurs genres, il emprunte à la fois à la belle époque, au steampunk, aux différentes mythologies (on rencontre même Apophis dans certains passages) mais le tout est cohérent, chaque histoire faisant partie d’un même tout et possédant des connections avec les autres récits. Il faut bien ouvrir les yeux et se laisser porter par le spectacle de ce très beau livre qui retranscrit magnifiquement l’ambiance si particulière du lieu jusqu’à nous enivrer de ses beautés. Chaque histoire est différente sur le fond, et nous touchera différemment, mais chacune à sa manière est envoutante, sombre et émouvante. Le livre est également un bel hommage à une culture particulière allant de Tim Burton à Neil Gaiman en passant par les romans gothiques, pour s’en détacher et créer un univers à part. L’objet livre est également d’une grande qualité avec un beau papier et une couverture cartonnée. L’écriture de certains passages est parfois trop petite (dans les lettres manuscrites) mais c’est le seul bémol que j’aurai à signaler. Vous l’aurez compris j’ai vraiment été séduite par ce livre à part, par ses très belles illustrations ainsi que part la plume de l’auteure qui mettent en valeur son univers si particulier et étrangement beau.

Célindanaé

Note:9/10

Autres avis: Mariejuliet

 Cette chronique fait partie du challenge francofou

challenge-francofou-300x300

Publicités

10 réflexions au sujet de « L’étrange cabaret des fées désenchantées »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s