Journal d’un marchand de rêves

5

4 novembre 2016 par aupaysdescavetrolls

zoom

« J’ai séjourné en hôpital psychiatrique. Pas de quoi fouetter un chat sauf lorsque, comme moi, vous êtes fils de stars. Par crainte du scandale, mes parents m’ont expédié loin d’Hollywood, dans la vieille Europe.
Les meilleurs spécialistes m’ont déclaré guéri. En vérité, la thérapie a échoué. Les songes ont repris, plus dangereux que jamais.Malgré moi, je me trouve mêlé aux intrigues de puissants Rêveurs. Des gens charmants et bien décidés à m’éliminer, mais avec élégance.M’entêter serait totalement déraisonnable. Pourtant, deux plaies à vif m’empêchent de tourner la page…La première est une fille.La seconde, une soif de vengeance.

Je m’appelle Walter Krowley. Vous tenez mon journal intime. Prenez-en soin. Ce livre pourrait devenir mon testament… »

Éditions: L’atelier Mosésu                Octobre 2016

Genre: fantastique            Auteur: Anthelme Hauchecorne

¤Mon avis:

 J’ai découvert Anthelme Hauchecorne en lisant Le carnaval aux corbeaux paru aux éditions du chat noir cette année. Son dernier roman m’intriguait de par son sujet et pour voir s’il confirmait tout le bien que j’avais pensé de l’auteur après la lecture du Carnaval aux corbeaux.  Je dirais sans hésiter oui et Anthelme Hauchecorne est décidément un auteur à suivre. Il a un talent incontestable pour développer des univers qui lui sont propres, où l’on retrouve des tas de références à des œuvres connues, mais qu’il s’approprie en les intégrant à son univers.

On retrouve ici comme dans le Carnaval au corbeaux, un personnage principal un peu anti-héro du nom de Walter Krowley. Il est jeune, américain, fils de stars de cinéma et habitant Hollywood. C’est un personnage pas très sympathique au début du roman assez égocentrique et reflétant la jeunesse dorée de Hollywood. Cependant, il évolue beaucoup au fil du roman et devient quelqu’un d’intéressant auquel on s’attache en partie à cause de toutes les mésaventures qui lui tombent dessus.

Il est assez difficile de parler du roman sans trop en dévoiler. Comme son titre l’indique, il est question de rêves mais dans un univers bien particulier. En effet, Walter a la capacité de se retrouver dans l’ « Ever » pendant son sommeil, un monde à part, régi par des règles spécifiques dans lequel se retrouvent les rêveurs.  Cet univers est un peu le reflet du notre avec des noms de ville à l’envers des nôtres  (comme Doowylloh pour Hollywood) mais beaucoup d’éléments diffèrent. À nouveau comme dans son précédent roman, Anthelme Hauchecorne foisonne d’idées pour créer un univers très riche, allant parfois jusqu’à l’excès. J’ai eu un peu de mal au début à me familiariser avec l’Ever mais une fois qu’on est dedans on est comme happé par celui-ci et on a du mal à lâcher le livre. Pour moi, l’univers est la vraie réussite du roman car il permet de s’évader totalement et on a rarement vu un monde aussi riche et original.

Les personnages secondaires ne sont pas laissés pour compte et là également on retrouve un bel éventail de caractères allant de la brute au bon cœur à la cambrioleuse sans peur ni loi, en passant par la femme mystérieuse. Chacun de ces personnages apporte son grain de folie à l’univers par son côté hors normes et loufoque par moments. On a vraiment une galerie de personnalités très éclectiques.

Le style de l’auteur est fluide et très agréable à lire. Il permet de bien s’imaginer cet univers tellement à part. La culture de l’auteur est aussi très impressionnante. Il y a beaucoup de références littéraires et cinématographiques. Le roman est assez long (plus de 550 pages) mais il se lit facilement. J’aurai juste aimé qu’il y ait un peu plus de passages dans le monde de l’éveil pour équilibrer un peu plus le roman, mais cela ne gêne pas beaucoup. La fin du roman est ouverte, cela peut déranger certains lecteurs mais j’ai trouvé que cela allait très bien dans l’œuvre. De plus, j’ai beaucoup apprécié la fin de l’histoire qui rajoute énormément d’émotions et me l’a fait apprécier encore plus, en nous permettant de la découvrir sous un nouveau jour.

Journal d’un marchand de rêves est vraiment un roman à part, mélange de fantastique et de steampunk. Il est servi par une très belle plume, un univers original et très réussi et des personnages tous différents avec un grain de folie et une ambiance très particulière. L’auteur foisonne d’imagination et cela peut surprendre au début mais on se fait très vite à son monde. L’objet livre est aussi une belle réussite, la couverture est énigmatique et belle et l’intérieur du livre est aussi agrémenté de jolies décorations. C’est à nouveau un beau succès pour Anthelme Hauchecorne que je lirais à nouveau avec plaisir.

Note: 8/10

Célindanaé

Autres avis: Mariejuliet, Coquelicote

 challenge-francofou-300x300  Challenge francofou

Publicités

5 réflexions sur “Journal d’un marchand de rêves

  1. Contente que tu aies aimé 😀

    Aimé par 1 personne

  2. Lutin82 dit :

    Steampunk et fantastique est un registre avec lequel j’ai beaucoup de mal. J’en ignore la cause. Mais je ne parviens pas à accrocher, comme avec Tim Powers qui a des critiques géniales…

    Aimé par 1 personne

  3. […] Journal d’un marchand de rêve de Hauchecorne chez Livrement et pour Au pays des cave trolls […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Contact

Il semble que l’URL du site WordPress ne soit pas bien configurée. Merci de la vérifier dans vos réglages de widget.

Mon profil sur Babelio.com
lesfantasydamanda.wordpress.com/

Blog de critiques littéraires en fantasy

Amélire en rouge

À la découverte des littératures de l'imaginaire

Ma Lecturothèque

Résumés et chroniques de mes dernières lectures

*****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****

Une trainée de poussiere de fée dans cet océan de livres

Le Grand Bazar d'Apophis

Critiques diverses et variées

Lorhkan et les mauvais genres

Science-fiction, fantastique, fantasy

Albédo

Univers Imaginaires

Les Kroniques de Kalendir

Nouvelles de fantasy (et parfois de S-F !)

Le culte d'Apophis

Voyage au coeur des espaces infinis de la SF, de la Fantasy et du Fantastique

La Bibliothèque d'Aelinel

A la croisée de l'Histoire et de l'Imaginaire

Les Lectures de Xapur

un blog sf + fantasy

La Faquinade

Le site critique d'un Vil Faquin : littératures de l'imaginaire, ciné, jeu et culture geek.

Le Bibliocosme

Un monde pour tous les livres (critique, chronique et analyse)

%d blogueurs aiment cette page :