Pandemic : le règne de Cthulhu

Nous avons eu l’occasion de jouer à une nouveauté dont le thème se trouve être l’univers de Lovecraft. Il s’agit du jeu Pandémie, avec une mécanique transposée et un super lifting au niveau matériel et fraîcheur.

dsc_2136

Pandémie est à la base un jeu coopératif, où les différents joueurs (de 1 à 4) essayent d’endiguer 4 terribles maladies. On se déplace donc de par le monde avec un rôle bien précis : on peut jouer un médecin, scientifique, coordinateur… en usant au mieux de leur capacité spéciale. On passe donc sont temps à enlever des cubes maladies avant que les épidémies ne se propagent trop, et à récolter des cartes pour se déplacer et recueillir suffisamment d’informations sur chaque maladie pour trouver les 4 vaccins. On avait fait pas mal de parties de ce jeu, et on s’était acharné pendant plus de 15 parties à essayer de prendre du plaisir dans ce jeu, mais ça n’a jamais pris. J’ai même revendu le jeu tellement il ne nous plaisait pas.

Et puis est arrivé cette version Cthulhu du jeu. Ce n’est pas véritablement un nouveau jeu, car on passe son temps à enlever des figurines de cultistes, à collecter des cartes villes du monde de Lovecraft (Arkham, Innsmouth, Kingsport et Dunwich), et à sceller les 4 portails du jeu. On a donc affaire aux mêmes mécanismes de déplacements, de « contagion qui s’étend », que dans Pandémie.

dsc_2128

On a ainsi le choix entre plusieurs types d’investigateurs, de la combattante au chercheur, en passant par le magicien. En fait tous les archétypes classiques des jeux  type Horreur à Arkham ou les Demeures de l’épouvante…

dsc_2129

Par contre 2 choses viennent complètement relancer l’intérêt pour cette mécanique de jeu : d’une part le matériel, et bien entendu la « touche Cthulhu ».

Le matériel du jeu original était froid et plutôt moche mais très fonctionnel. Ici on a affaire à de belles cartes (mention spéciales aux reliques), à un plateau de jeu superbe et parfaitement dans le thème (même si géographiquement Dunwich devrait être au nord ouest et Arkham au sud ouest ou est…), mais surtout à des figurines Investigateurs, Cultistes et Shoggoths tout de même plus sexy (!) que les cubes.

dsc_2130

 

Le jeu diffère donc aussi par l’ambiance Cthulhu, qui colledsc_2132 finalement assez bien, avec les cartes Grand Ancien qui viennent apporter de l’inattendu et des effet sans cesse renouvelés, au lieu d’un mécanisme bête et méchant, et presque plus inexorables que les effets des Anciens (un comble !). En fait je suis plus convaincu par l’univers Cthulhu que par l’univers contemporain du jeu original. Les portails et la santé mentale : 2 idées nouvelles qui viennent aussi ajouter à l’immersion. Bien sûr l’ajout du dé va faire hurler les puristes, mais finalement c’est peut-être cela qui contribue à faire un jeu moins froid et fermé que l’original.

 

 

Une vraie réussite, une belle adaptation dans un univers que j’apprécie beaucoup. A quand Monopoly Arkham ?

Lhotseshar

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s