Race for the galaxy

2

25 septembre 2016 par aupaysdescavetrolls

Un de nos jeux préférés, tellement riche qu’on ne sait pas par où commencer pour en parler. A la base, je me suis fais offrir ce jeu un peu par hasard par mon beau frère. Après une première lecture des règles et découverte des différentes cartes, j’ai commencé par relire les règles…

Personne pour me l’expliquer, et à l’époque je préférais faire des boulettes en jeu plutôt que de devoir regarder une vidéo de règle ou contacter des gens qui savent y jouer. On a donc commencé une partie à 4 joueurs. Environ 2 heures plus tard victoire de mon frère, sans que l’on ait tout compris à comment cela s’était passé. Rebelote le lendemain, il regagne avec la même stratégie production / consommer X 2 alors que l’on était tous dans de la colonisation sans cartes. Au bout de la troisième partie, on se pose quand même la question de  » Qu’est-ce que c’est cette phase avec un dollar devant ? » On était juste passé à côté d’une des phases les plus importantes pour récupérer des cartes, moteur principal de développement du jeu ! Les parties suivantes se sont  révélées plus équilibrées.

dsc_0546

Si vous êtes tentés par ce jeu, je vous conseille de vous le faire expliquer, car sans être compliqué, il nécessite de bien intégrer une iconographie nombreuse mais assez homogène. Dernièrement, on a réussi à initier un joueur en moins de 15 minutes, en expliquant les icônes, et après les règles, comme l’aide de jeu en fait. Il a hésité les 2 premiers tours, et ensuite il jouait en se référant à la table d’aide de jeu.

dsc_0557

Tous les effets des cartes du jeu de base…

Le jeu en vaut la chandelle, car il présente une diversité énorme de techniques pour arriver à la victoire. A chaque tour, chaque joueur choisit 1 des 6 phases du tour que l’on va jouer. Chaque phase est alors jouée par chaque joueur, celui l’ayant déclenché ayant droit à un bonus pour réaliser cette action. Il faut donc en permanence observer le jeu de ses adversaires pour deviner quelles cartes ils vont jouer, ce qui permettra de jouer une phase qui nous avantagera plus…

Le but du jeu est d’avoir le maximum de points de victoire lorsque la partie se termine, c’est à dire à la fin du tour où un joueur pose la douzième carte de sa structure galactique, ou lorsque la réserve de points de victoire (définie en fonction du nombre de joueurs) est épuisée. Chaque carte de planète ou de développement rapporte des points, mais on peut aussi gagner des points en « consommant » des ressources. Certains développements particulièrement puissants ( et aussi des planètes dans les extensions) vont rapporter des points additionnels selon que l’on aura telle ou telle carte ou telle conditions dans sa structure galactique.

La « monnaie » du jeu est représentée par les cartes, qui représentent à la fois ce que l’on peut construire et ce qui va servir à payer. Pour poser une planète à 3 il faut donc se défausser de 3 cartes de sa main. On passe donc son temps à faire des choix difficiles, à sacrifier des cartes utiles, où à en engranger pour poser LA carte qui va débloquer son jeu. Inutile de dire qu’il faut trouver une source de cartes pour avoir toujours de quoi faire quelque chose lors d’un tour. Sinon on devient très prévisible, et la lecture de notre jeu est très aisée pour le ou les adversaires.

Un des intérêts majeurs du jeu est de présenter 3 défis très différents :

=> à plus de 3 joueurs, chacun joue 1 action. Le jeu est lent au départ, et c’est là où il faut le plus « lire » le jeu de ses adversaires pour profiter au maximum de leurs actions tout en les favorisant le moins possible par ses propres choix. Compter environ 1h à 1h30 par partie.

=> à 2 joueur, chacun choisit 2 actions par tour, on s’affranchit de beaucoup d’incertitude, vu que la planification sera nettement plus aisée. L’aspect course au point est le mieux rendu dans ce mode de jeu. La durée de jeu est aussi nettement plus courte, on passe à 20-30 minutes par partie.

=> l’auteur a prévu un mode solo, avec robot intelligent et toute sa panoplie de matos pour prendre les décisions de jeu. Je n’ai jamais eu le courage de me plonger dedans, mais ce mode est à souligner.

Le graphisme des cartes est très stylé, ambiance SF des années 70-80, avec de très nombreuses références à toutes les épopées et grands thèmes de la SF, de Star Wars à Dune, en passant par Star Trek ou Alien. Chaque carte n’existe qu’en 1 exemplaire, et possède sa propre stratégie d’utilisation. J’avoue avoir du mal avec encore 3 ou 4 cartes…

_20160925_202345

Un tel jeu ne pouvait que s’enrichir d’extensions. Elles sont pour l’instant au nombre de 5, découpées en 3 arcs :

–le premier comprend Tempête en formation, Rebelles vs imperium et Au bord de l’abime. Il s’agit beaucoup de nouvelles cartes, plus une nouveauté par extension : jeu solo dans
_20160925_202241Tempête en formation, conquête de planète des autres joueurs dans Rebelles vs imperium, et mécanisme du prestige dans Au bord de l’abime. On se retrouve avec une quantité énorme de cartes si l’on ajoute ces 3 extensions, mais cela permet de diluer les cartes pour des parties toujours différentes. A noter l’action spéciale rechercher de l’extension Au bord de l’abyme, qui tend à un peu trop favoriser un jeu militaire. Ces 3 extensions sont aussi dotées d’objectifs, qui ajoutent un nouveau moteur de gain de points de victoires, tout en orientant un peu le jeu.

_20160925_202421

Le gros paquet de cartes contenant tout le premier arc

dsc_0553

Matos du jeu en solo : ça semble si simple…

–le second est constitué de l’unique extension Artefacts adsc_0552liens. Le jeu s’enrichit d’une phase où les hommes de chaque joueur explorent un vaisseau alien, qui va leur rapporter des technologies / points de victoires / avantages divers en jeu. Si l’extension apporte pas mal de nouvelles cartes (à ne pas mélanger avec les 3 premières extensions), l’exploration du vaisseau est un peu lourde, et rallonge pas mal la mise en place. De plus, elle est très facultative, et tout le monde ne s’y met que lo
rsqu’un des joueurs a commencé à l’explorer (« on ne va pas le laisser tout faire seul hein ! »). Bref, on a beaucoup aimé jouer avec les nouvelles cartes, mais on n’a pas accroché à l’exploration de l’orbe alien.

–le troisième se trouve être l’unique extension Invasion xeno. À nouveau il s’agit d’un set de carte nouveau et à ne pas médsc_0551langer avec ceux des autres extensions. L’ajout principal est qu’en plus du développement normal, chaque joueur doit se préparer à affronter une invasion venue d’ailleurs (?). Comme sur la précédente extension, on a plus apprécié les nouvelles cartes que le nouveau mécanisme. Mais pas assez joué encore pour se faire une idée définitive.

Inutile de dire que ce jeu est un must-have selon moi, garantissant un nombre colossal de parties avant de réellement le maîtriser. A deux, il est carrément incontournable. Si la thématique space opera vous attire un tant soit peu, foncez !!

Merci à l’éditeur français Ystari pour cette édition française. Le jeu de base coûte environ 25€ neuf, les extensions chacune autour de 20-22€.

Lhotseshar

Publicités
«

2 réflexions sur “Race for the galaxy

  1. ils ont un truc avec l’espace les Ystari, ce sont également eux qui ont sorti STARFIGHTER (pour 2 joueurs) ;o)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Contact

Il semble que l’URL du site WordPress ne soit pas bien configurée. Merci de la vérifier dans vos réglages de widget.

Mon profil sur Babelio.com
Les Bergers électriques

Le monde de l'Imaginaire

lesfantasydamanda.wordpress.com/

Un brin de fantasy pour illuminer vos nuits...

Amélire en rouge

À la découverte des littératures de l'imaginaire

Ma Lecturothèque

Résumés et chroniques de mes dernières lectures

*****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****

Une trainée de poussiere de fée dans cet océan de livres

Le Grand Bazar d'Apophis

Critiques diverses et variées

Lorhkan et les mauvais genres

Science-fiction, fantastique, fantasy

Albédo

Univers Imaginaires

Les Kroniques de Kalendir

Nouvelles de fantasy (et parfois de S-F !)

Le culte d'Apophis

Voyage au coeur des espaces infinis de la SF, de la Fantasy et du Fantastique

La Bibliothèque d'Aelinel

A la croisée de l'Histoire et de l'Imaginaire

Les Lectures de Xapur

un blog sf + fantasy

La Faquinade

Le site critique d'un Vil Faquin : littératures de l'imaginaire, ciné, jeu et culture geek.

Le Bibliocosme

Un monde pour tous les livres (critique, chronique et analyse)

%d blogueurs aiment cette page :