Le marteau de Thor

3

7 mars 2016 par aupaysdescavetrolls

53573Fin 1939.
La mission archéologique de l’Ahnenerbe est un échec : l’extraordinaire découverte faite dans la vallée du Nahr al-Zab-al-Saghir semble aux mains de l’ennemi anglais, et Friedrich Saxhäuser est porté disparu au large de Madère… Heinrich Himmler ne peut tolérer pareil camouflet, d’autant que ce qui a été mis au jour dans le Kurdistan irakien se révèle à ce point stupéfiant, impensable, que l’ensemble des forces en présence, à l’aube du plus grand conflit que l’humanité ait jamais connu, pourrait s’en trouver balayé… Aussi, alors que la Wehrmacht écrase la Pologne et que les Einsatzgruppen de Heydrich déchaînent l’enfer dans les rues de Varsovie, le regard des chefs nazis se tourne-t-il vers l’Ouest. Retrouver la cargaison du Siegfried est désormais crucial : l’Allemagne hitlérienne s’apprête à abattre le Marteau de Thor sur l’Angleterre…

Auteur : Stéphane Przybylski                                          éditions le Belial novembre 2015

Mon avis:

La fin du tome 1 nous avait laissé pantois, en se demandant ce qui allait arriver à Saxhäuser laissé pour mort. Le premier tome de cette série m’avait beaucoup plu et celui-ci m’a encore plus surprise. Le procédé d’écriture de l’auteur consistant à faire beaucoup de sauts dans le temps m’avait un peu dérouté dans le premier tome mais je trouve que dans celui-ci, cette technique est très bien utilisée et vient enrichir le récit. La plume de Stéphane Przybylski est très fluide et le roman se lit très bien. Le rythme est assez rapide et les scènes d’action sont très réalistes.

De nouveaux personnages font leur apparition: Maul Alten et Albrech Von Erchigen. Ce sont des sympathisants allemands. L’auteur arrive à rendre ces personnages intéressants malgré le contexte historique. Le personnage principal du premier livre est peu présent au début du livre mais l’attention du lecteur est porté sur les nouveaux venus des deux camps. Le recours aux sauts temporels permet d’éclairer l’histoire des personnages. On comprend mieux ce qui leur est arrivé et les liens qui existent entre eux.

L’intrigue principale se situe en octobre 1939 mais il y a beaucoup de passages à d’autres époques que ce soit avant ou après cette date. La trame n’est pas linéaire. Le côté science fiction est au cœur du récit et de tout ce qui se passe, cependant il est somme toute peu présent dans les faits. Il influence les actions des personnages mais on voit très peu les aliens. Un des personnages secondaires fait fortement penser à l’homme à la cigarette de X-Files, ce qui renforce le côté complot présent dans le récit. On en apprend un peu plus sur lui dans ce livre. L’histoire commence également à se mettre réellement en place et on comprend les motivations des aliens.

L’action est beaucoup plus présente et on ne s’ennuie pas une minute. L’intrigue principale se passe cette fois en Angleterre où a abouti la cargaison du yacht de Schmudt. Les scènes d’action sont très bien écrites et très réalistes. La scène de l’attaque du manoir anglais par les allemands  est particulièrement bien faite. L’auteur décrit ce qui se passe des deux points de vue avec de très courts passages, ce qui apporte beaucoup de dynamisme au récit. On a l’impression de vivre la scène comme dans un film et la sensation de réalité en est augmentée. Le même procédé est utilisé à plusieurs reprises dans le roman apportant beaucoup de rythme. L’espionnage est aussi plus présent et on a parfois des doutes sur les imbrications réelles des différents personnages.

La fin du roman nous laisse à nouveau médusé et on envie que la suite sorte très bientôt. L’histoire et la structure du roman sont pour moi ses gros points forts. Cependant, l’auteur nous amène à nous questionner sur le devenir des hommes pendant une période trouble de l’histoire mondiale au travers des doutes et questionnements des personnages. J’ai vraiment beaucoup aimé ce second tome qui est très bien écrit et permet à l’intrigue de se poursuivre tout en laissant des zones d’ombre.

Note :8.5/10

Célindanaé

Ce deuxième tome est pour moi encore plus palpitant que le premier : un rythme bien soutenu, et l’apparition de personnages hauts en couleurs côté allemand comme côté anglais. Les rivalités entre les différents services secrets sont bien rendus, en particulier la rivalité historique entre l’amiral Canaris et Heydrich. J’ai retrouvé l’ambiance des romans d’espionnage période  seconde guerre mondiale que je lisais il y a 15-20 ans. Il ne manque plus que un peu de Enigma (ça pourrait venir) et l’intervention de Sorge et/ou Cicéron et on aura tous les éléments classiques de la période.

Le déroulement des évènements est plus fluide, les changements temporels me semblent plus logiques que dans le premier tome. L’écriture reste très agréable comme dans le premier tome, tout cela se lit très bien et vite. Les deux grosses scènes d’action sont très bien faites, avec une sorte de chaos côté anglais quand les agents nazis semblent assez bien maîtriser la situation.

Les personnages sont plus nombreux, et les personnages principaux comme secondaires montrent plus de consistance que dans le premier tome (Schmund par exemple me semblait un peu trop en décalage avec son époque). Mention spéciale à Maud Alten dont j’apprécie beaucoup le personnage, et au fonctionnement particulier du trio Alten/Saxhauer/Erchingen

L’ajout de plusieurs annexes est très bien vu car je plaignais le lecteur néophyte de la période à la lecture du premier tome. Ce roman est bien documenté et arrive à insérer de manière indolore les événements inexpliqués dans la trame générale de l’époque, en donnant des pistes d’explications à ce qu’il va se passer ensuite : on voit déjà poindre le début du projet Manhattan et un filigrane de guerre froide au travers des aventures de l' »homme à la cigarette » de service.

Une digne suite au Château des millions d’années. J’ai encore plus aimé, et j’attends avec impatience le prochain tome de cette saga décidément faite pour me combler.

Lhotseshar

Autres avis:Apophis,BlackWolf, Dionysos

Publicités

3 réflexions sur “Le marteau de Thor

  1. […] critiques : Anudar ; Apophis (Le Culte d’Apophis) ; BlackWolf (Blog-o-livre) ; Célindanaé et Lhotseshar (Au pays des Cave Trolls) ; Gromovar (Quoi de Neuf sur ma Pile ?) ; Sandrine Brugot Maillard (Mes imaginaires) ; Sylvain […]

    J'aime

  2. […] : celle de Lutin, celle d’Herbefol, celle de Dionysos sur le Bibliocosme, celle de Lhotseshar sur Au pays des Cave […]

    J'aime

  3. […] des Origines, il a obtenu le prix Révélation Futuriales 2016. Le Marteau de Thor chroniqué ici est le second tome et Club Uranium le troisième […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Contact

Il semble que l’URL du site WordPress ne soit pas bien configurée. Merci de la vérifier dans vos réglages de widget.

Mon profil sur Babelio.com
lesfantasydamanda.wordpress.com/

Blog de critiques littéraires en fantasy

Amélire en rouge

À la découverte des littératures de l'imaginaire

Ma Lecturothèque

Résumés et chroniques de mes dernières lectures

*****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****

Une trainée de poussiere de fée dans cet océan de livres

Le Grand Bazar d'Apophis

Critiques diverses et variées

Lorhkan et les mauvais genres

Science-fiction, fantastique, fantasy

Albédo

Univers Imaginaires

Les Kroniques de Kalendir

Nouvelles de fantasy (et parfois de S-F !)

Le culte d'Apophis

Voyage au coeur des espaces infinis de la SF, de la Fantasy et du Fantastique

La Bibliothèque d'Aelinel

A la croisée de l'Histoire et de l'Imaginaire

Les Lectures de Xapur

un blog sf + fantasy

La Faquinade

Le site critique d'un Vil Faquin : littératures de l'imaginaire, ciné, jeu et culture geek.

Le Bibliocosme

Un monde pour tous les livres (critique, chronique et analyse)

%d blogueurs aiment cette page :