Le concile de Merlin

merlinAn 535. Les Bretons quittent massivement l’Île de Bretagne en proie aux envahisseurs Angles et Saxes. De longs mois se sont écoulés depuis la défaite et la mort d’Arthur à Camlann.
Merlin s’est exilé comme beaucoup de ses compatriotes en Armorique. Gwendaëlle, sa fille, le retrouve dans sa demeure secrète au cœur de Brech El Lean. Ils discutent alors de longues heures des inquiétudes du vieux sage dont une particulièrement le préoccupe : la postérité de l’enseignement traditionnel face au pouvoir accru de l’Église. Au petit matin, le vieil homme lui demande de le suivre jusqu’à une clairière où se tiendra, le soir même, une réunion constituée de druides et de moines. Merlin y évoquera ouvertement ses craintes face à l’attitude du clergé. Il y dévoilera un trésor inestimable, depuis longtemps en sa possession et tenu secret : des manuscrits araméens sur la vie du Christ. Merlin souhaite leur partage, en guise de bonne foi, et pense créer ainsi un pont entre Chrétiens et Druides afin de trouver une issue aux crises actuelles. Mais ni l’Église romaine ni certains mages ne sont prêts à bousculer l’ordre établi. Les manuscrits représentent dès lors un danger qu’il leur faut circonscrire…

Genre: fantasy historique               Auteur: Eloan Kroaz         Éditions: numerik livres

Mon avis:

 Je tiens tout d’abord à remercier l’auteur qui m’a contactée via Facebook pour me parler de son livre et me demander de le chroniquer. Je le remercie de la confiance qu’il m’a accordée.

Le roman est assez court et se lit vite. Le récit est écrit avec une alternance de point de vue avec principalement celui de Gwendaëlle (la fille de Merlin) écrit à la première personne et celui d’autres personnages  d’un point de vue externe.

Il y a 2 parties distinctes dans le récit. Elles sont assez différentes au niveau du rythme et de l’écriture. Le point de départ de l’histoire est la convocation par Merlin d’un concile secret afin d’essayer de créer une entente entre ancienne et nouvelle religions en apportant des documents secrets sur la vie du Christ. Le livre est une mise en place de l’univers et de l’histoire. Le début est un peu trop rapide à mon goût avec une succession d’actions un peu trop soudaines. J’aurais aimé plus de descriptions, de pauses dans le rythme qui fait qu’on a pas le temps de s’attacher aux personnages. Dans la seconde partie, le rythme se calme et le propos de l’auteur devient plus clair. On apprend à mieux connaître les personnages principaux : Gwendaëlle, Gildas et Iloan.

Ces trois personnages sont intéressants car ils représentent un pont entre les religions. Le thème de la religion catholique et des changements qu’elle a apportés dans le monde celte est au cœur de l’histoire. Ce thème est très prenant, on le retrouve dans La voie des oracles d’Estelle Faye. L’auteur aborde également le sujet du conflit entre le désir de pouvoir et la foi. Les personnages principaux pensent que les traditions celtes et la magie peuvent cohabiter avec la religion chrétienne. Il y a beaucoup de complots et de trahisons dans ce roman ce qui pimente le récit.  Le roman donne également envie d’aller visiter les lieux légendaires où l’action se déroule comme Brocéliande.

Le thème du livre est prenant, l’auteur a fait beaucoup de recherches historiques qui enrichissent le roman. Il est juste dommage que le début du livre soit traité trop rapidement. J’attends la sortie du tome 2 prévue le 7 mars impatiemment pour voir si l’auteur continue dans la lignée de la deuxième partie que j’ai beaucoup aimée.

 Note: 7/10

Celindanae

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s